Côte d'Ivoire: les Eléphants, espoir de toute une nation

C’est toutes sirènes hurlantes que le bus des Eléphants va se frayer un chemin dans les bouchons monstres de la capitale pour rejoindre l’hôtel du Golf.
© RFI/ Pierre RENE-WORMS

Si les Eléphants sont passés à côté de leur match contre le Burundi –gagné malgré tout 2 buts à 1- au Félicia, ce stade Félix Houphouët Boigny où ils n’avaient plus joué depuis un an, évènements politiques obligent, les coéquipiers de Didier Drogba ont été au centre de toutes les sollicitations durant les quatre journées très denses qu’ils ont passé à Abidjan. Un retour aux sources sur le sol ivoirien qu’ils avaient dû délaisser durant la campagne de qualification pour la CAN 2012 qui se déroulera en janvier prochain au Gabon et en Guinée équatoriale.

Première étape : la rencontre avec le nouveau président de la Fédération ivoirienne de football, Sidy Diallo, tout juste sorti victorieux d’une campagne électorale pour la succession de Jacques Anouma, leur a permis de rencontrer le nouveau patron du football ivoirien qui sera à la manœuvre pour les prochaines campagnes qui vont s’enchaîner sur un rythme frénétique durant les quatre prochaines saisons avec les CAN 2012 et de 2013 en Afrique du Sud et celle de 2015 au Maroc avec un Mondial au Brésil intercalé en 2014. Riche programme en perspective! Un Sidy Diallo qui a voulu rassurer ses cadors de l’équipe A en confirmant dès cette première rencontre le coach François Zahoui dans ses fonctions.

Installés à l’hôtel du Golf qui fut la résidence contrainte de nombreux mois d’Alassane Ouattara et de son staff durant la longue crise post-électorale, les Eléphants ont fait leurs premiers entraînements sur la pelouse de Sol Béni. Elle héberge le centre de formation qui a permis à nombre d’entre eux d’éclore sur la scène internationale sous la houlette de Jean-Marc Guillou et de son Académie Mimos Sifcom.

Mais c’est au stade Félix Houphouët Boigny lors d’un entraînement ouvert aux médias que les Eléphants ont pour la première fois pris le pouls de l’attente du gouvernement envers l’équipe nationale. Le ministre des Sports Philippe Legré en chemise blanche agrémentée de larges bretelles a fait un discours musclé sur la pelouse du stade pour responsabiliser les joueurs face aux attentes du pays.

Un avant-goût de la réception le lendemain au Palais présidentiel organisée par le président Ouattara accompagné par le Premier ministre Guillaume Soro. C’est dans une petite salle de réception que les joueurs ont pénétré l’avant veille de la rencontre, accompagnés par le tout nouveau directeur de la FIF.

A l’occasion d’une audience qui s’est transformée en véritable cérémonie familiale, Alassane Ouattara a rappelé combien est importante la contribution de l’équipe nationale à la réconciliation de tout un peuple : « L’équipe nationale est un ciment et vous avez le devoir de renforcer cela, d’abord entre vous. Nous sommes fiers de vous et le pays compte sur vous », a-t-il déclaré avant de se voir remettre par les trois capitaines de la sélection les attributs du premier d’entre eux avec un maillot floqué au nom de « ADO », un fanion avec écrit à la main « A notre capitaine » et bien sûr l’incontournable brassard.

« Je serai avec vous pour recevoir la coupe à Malabo », a répondu le Président en signe de remerciement à ces gages de respect envers le chef de l’Etat, rapide allocution à laquelle Didier Drogba a répondu en ces termes : « C’est en restant humble qu’on peut atteindre les hauteurs. Nous sommes conscients du rôle social du football qui est un vecteur de réconciliation, mais c’est ensemble que nous devons réussir. Nous osons espérer que vous serez au rendez-vous lorsque nous aurons besoin de vous », a-t-il ajouté avant que toute l’équipe se retrouve autour du président et du Premier ministre pour une photo de la grande famille Eléphants.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.