Republier
EN BREF Tunisie

Le débat sur la liberté de religion ravivé


©

A Tunis, quelque 200 salafistes ont tenté d’attaquer dimanche 9 octobre le siège de la télévision privée Nessma après la diffusion du film Persepolis, accusé de proposer une représentation de Dieu. La veille, des hommes armés avaient envahi la faculté de lettres de Sousse, dans le sud du pays, après le refus d’inscription d’une étudiante en niqab. Des incidents qui ravivent le débat sur liberté et religion, à deux semaines des premières élections de l'après-Ben Ali, le 23 octobre.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.