Le Maroc interdit l’emploi des domestiques de moins de 15 ans


©

Le gouvernement marocain a adopté mercredi 12 octobre un projet de loi interdisant le travail des domestiques de moins de 15 ans. Avant son entrée en vigueur, ce projet de loi doit être approuvé par le Parlement. Selon les associations, au Maroc, entre 60 000 et 80 000 jeunes mineures -des filles pour l’essentiel- travaillent comme employées de maison.

Avec notre correspondante à Casablanca

Il y a peine deux mois que la dernière affaire a éclaté au grand jour. Fin juillet, une petite fille de 7 ans est retrouvée morte, battue à mort par ses employeurs armés d’un tuyau en plastique. La petite «  bonne » avait mal lavé un pull.

Pour les associations de défense des enfants, cette loi est donc une première victoire. Désormais, il ne faudra plus attendre qu’un mineur soit maltraité avant qu’il puisse porter plainte. Le seul fait de travailler en ayant moins de 15 ans est interdit, et passible jusqu'à trois mois de prison.

Cela dit, des associations mettent déjà en garde. Cette seule loi ne suffira pas. Comment en effet avoir accès aux 60 000 enfants actuellement employés derrière des portes closes ? Comment faire en sorte aussi que les voisins ou les témoins osent dénoncer ce type d’exploitation?

Pour cela, il faut des mesures spécifiques, un numéro vert, des structures d’accueil et des assistantes sociales autorisées à vérifier les maisons. Autant d’éléments qui ne figurent pas, pour le moment, dans cette nouvelle loi.