Côte d’Ivoire : report du rassemblement de la jeunesse du FPI

Le président ivoirien Alassane Ouattara (D) et son ministre de l'Intérieur, Hamed Bakayoko, le 5 juillet 2011 à Abidjan.
© AFP PHOTO/ SIA KAMBOU

En Côte d’Ivoire, le rassemblement de la jeunesse du FPI, le parti de l’ex-président Laurent Gbagbo, qui était prévu hier après-midi vendredi 14 octobre, a été reporté. Un report contraint, recommandé la veille par les autorités, en disant ne pas disposer de suffisamment de moyens pour assurer la sécurité du rassemblement. Le ministère de l‘Intérieur n’avait pourtant pas interdit le meeting de Yopougon.

Ils avaient longuement préparé leur rassemblement, en prévenant toutes les autorités chargées des questions de sécurité.

Mais dans un communiqué publié vendredi, le ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, a menacé de poursuivre les responsables de tout débordement, sans pour autant interdire formellement le meeting des jeunes du FPI. La direction de ce parti a par la suite recommandé à sa jeunesse de reporter le rassemblement, en donnant cet argument : éviter de « donner l’impression que le FPI veut ramer à contre-courant ou défier l’autorité de l’Etat ».

A l’adresse du camp Ouattara, le secrétaire national à l’intérim des jeunes du FPI a précisé devant la presse, samedi matin, que les jeunes ne comptaient pas « organiser ce meeting pour le transformer en une foire d’injures contre le chef de l’Etat ».

« Nous n’avons point l’intention de défier le chef de l’Etat, explique Justin Koua. Alassane Ouattara est le chef de l’Etat. Il faut rassurer le gouvernement ivoirien qu’en aucun cas la jeunesse ivoirienne ne prévoit des actions de surrection. Notre rôle, c’est le jeu de rôle d’opposition ».

Meeting reporté donc, mais le secrétaire national à l’intérim de la jeunesse du FPI promet qu’il ne se taira pas, tant que le gouvernement Ouattara n’aura pas engagé un dialogue franc avec le principal parti de l’ex-majorité présidentiel afin de consolider la démocratie.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.