Récit : dans une maison de Misrata les corps de Mouammar et Moatassim Kadhafi - France - RFI

Expand Player
Play

À l'écoute Priorité santé

 

  1. 00:33 TU Priorité santé
  2. 01:00 TU Journal
  3. 01:10 TU 7 milliards de voisins
  4. 01:30 TU Journal
  5. 01:33 TU 7 milliards de voisins
  6. 02:00 TU Journal
  7. 02:10 TU Couleurs tropicales
  8. 02:30 TU Journal
  9. 02:33 TU Couleurs tropicales
  10. 03:00 TU Journal
  11. 03:15 TU Sessions d'information
  12. 03:30 TU Journal
  13. 03:33 TU Sessions d'information
  14. 03:40 TU Accents d'Europe
  15. 04:00 TU Journal
  16. 04:15 TU Sessions d'information
  17. 04:30 TU Journal
  18. 04:33 TU Sessions d'information
  19. 04:37 TU Grand reportage
  20. 04:57 TU Sessions d'information
  21. 05:00 TU Journal
  22. 05:15 TU Sessions d'information
  23. 05:30 TU Journal
  24. 05:40 TU Sessions d'information
  25. 05:50 TU Sessions d'information
  1. 00:33 TU Priorité santé
  2. 01:00 TU Journal
  3. 01:10 TU 7 milliards de voisins
  4. 01:30 TU Journal
  5. 01:33 TU 7 milliards de voisins
  6. 02:00 TU Journal
  7. 02:10 TU Couleurs tropicales
  8. 02:30 TU Journal
  9. 02:33 TU Couleurs tropicales
  10. 03:00 TU Journal
  11. 03:15 TU Sessions d'information
  12. 03:30 TU Sessions d'information
  13. 04:00 TU Journal
  14. 04:15 TU Sessions d'information
  15. 04:30 TU Sessions d'information
  16. 05:00 TU Journal
  17. 05:15 TU Sessions d'information
  18. 05:30 TU Sessions d'information
  19. 06:00 TU Journal
  20. 06:15 TU Sessions d'information
  21. 06:30 TU Journal
  22. 06:43 TU Sessions d'information
  23. 07:00 TU Journal
  24. 07:10 TU Sessions d'information
  25. 07:30 TU Sessions d'information

Dernières infos

  • Ligue des champions: le Real Madrid s'impose à domicile face au Bayern Munich lors de la demi-finale aller (1-0)
fermer

Afrique

Libye Mouammar Kadhafi

Récit : dans une maison de Misrata les corps de Mouammar et Moatassim Kadhafi

media

Il était près de 15 heures sur place quand les nouvelles autorités ont confirmé l’information qui commençait à circuler. Mouammar Kadhafi a été tué ce jeudi 20 octobre 2011 à Syrte. La ville natale de l’ancien guide libyen venait de tomber aux mains du Conseil national de transition (CNT). Sa dépouille a été transférée à Misrata et son corps exposé au public à côté de celui de son fils Moatassim, lui aussi mort ce jeudi. Alors que de nombreuses images du Guide libyen mort circulaient sur les télévisions et sur internet.

Avec notre envoyée spéciale à Misrata

Le corps git sur un matelas posé à terre.
Reportage dans la maison de Misrata où le corps de Kadhafi est exposé 10/10/2013 - par France 24 pour RFI écouter

Il semblerait que, avant d’arriver dans cette maison, Mouammar Kadhafi ait été un peu nettoyé. Au niveau du visage, il a un peu de boue et un peu de sang, mais il est très clairement reconnaissable. On ne voit pas autant de sang que sur certaines images. Il porte simplement un pantalon, torse nu et on peut voir sur son torse, plusieurs impacts qui correspondraient soit à des éclats d’obus, soit à des impacts de balles.

Il est difficile de dire s’il a été touché à la tête parce qu’il est allongé sur le dos. Il ne semblerait pas qu’il y ait eu un impact de balle au niveau de son visage. On peut donc imaginer que l’impact de balle, s’il y en a un sur la tête, était à l’arrière du crâne.

Les blessures de Moatassim Kadhafi semblent plus lourdes. Il avait notamment la gorge complètement trouée par un impact de balle. Donc il est difficile de dire simplement en regardant le corps de Mouammar Kadhafi, de quelle blessure il a pu succomber.

Pas de foule venue en masse

Dans la maison cette nuit, l’ambiance était complètement survoltée. Les gens criaient, pleuraient, chantaient, priaient. Enormément de bruit, mais ils ne sont pas venus en masse dans la mesure où les deux corps se sont retrouvés dans une maison complètement excentrée de la ville, quasiment dans la campagne à une bonne vingtaine de minutes en voiture de la ville. Dans l’après-midi tout le monde, tout le monde à Misrata cherchait à savoir où se trouvait la dépouille du colonel Kadhafi, mais finalement peu de gens ont réussi à trouver cette maison.

Il semblerait finalement que le choix de cette maison a été fait un peu par hasard parce que le propriétaire de la maison est un homme d’affaires apparemment assez influent qui avait beaucoup aidé les unités militaires de Misrata pendant le siège de Syrte ces dernières semaines. Et quand les commandants militaires auraient arrêté Mouammar Kadhafi, ils auraient appelé cet homme d’affaires pour lui dire « nous sommes dans une ambulance. On a arrêté Mouammar Kadhafi. Est-ce qu’on peut venir chez vous ? ».

Evidemment, c’est très étonnant parce que sur place, il n’y a aucun représentant du Conseil national de transition, pas d’officiel pour superviser la dépouille, personne pour faire un tri sur qui pourrait rentrer dans la maison ou pas. Tout les gens entrant pouvaient alors toucher le corps de Mouammar Kadhafi.

De nombreux points d’interrogation

Dans les vidéos qui ont été diffusées dans la journée d’hier, on voit clairement que, au moment de sa capture, il était encore vivant. Sur certaines de ces vidéos, il s’adresse aux soldats du CNT. Sur l’une des vidéos, il était à genoux, mais conscient et en état de parler.

Alors qu’est-ce qui s’est passé exactement avant et après sa capture ? Ce sont des points d’interrogation. L’Otan dit avoir conduit deux attaques sur un convoi qui s’est échappé hier matin de la ville mais dit aussi ne pas avoir touché la voiture du colonel Kadhafi. Le CNT dit que le colonel Kadhafi aurait été blessé sous le feu de tirs croisés.

Les deux versions ne sont pas forcément incompatibles. Il est possible que Kadhafi ait tenté de prendre la fuite et fait demi-tour après l’attaque de l’Otan. Il se serait retrouvé coincé entre les forces pro-CNT qui ont lancé l’assaut très rapidement dans cette dernière poche de résistance.

L’autre question c’est qu’est-ce qui est arrivé après sa capture ? Il y a à peu près une heure qui s’est écoulée entre le moment où il a été capturé et le moment où il a été mis dans une ambulance. Que s’est-il passé ? Est-ce que son corps a été montré dans les rues de Syrte comme certains le disent ? Aurait-il pu recevoir d’autres coups ou d’autres coups de feu après sa capture ? Pour l’instant, personne n’a pu le confirmer.

Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail...
Le mail a bien été envoyé

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.