Le projet Desertec de centrales solaires verra le jour en 2012


©

Avec trois ans d'avance sur le calendrier initial, le projet allemand Desertec est en train de prendre forme. Il s'agit d'installer de grandes centrales solaires en Afrique en au Moyen-Orient. Desertec va commencer dès 2012 au Maroc avec la pose de 12 km2 de panneaux solaires, comme le révèle la presse allemande ce samedi 29 octobre. D'ici 2050, l'Afrique pourrait fournir 15% des besoins européens en électricité.

Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

Douze kilomètres carrés de panneaux solaires, un investissement de deux milliards d’euros, le tout pour une production de 500 mégawatts soit la moitié de celle d’une centrale nucléaire : c’est avec trois ans d’avance sur le calendrier que Desertec veut lancer ce projet de taille au Maroc dès l’an prochain.

Deux à quatre ans de travaux sont prévus. Dans le meilleur des cas, cette centrale solaire gigantesque pourrait produire de l’électricité dès fin 2014. L’initiative Desertec lancée en Allemagne et soutenue par de grandes entreprises comme Siemens, E.on, la Deutsche Bank, Enel en Italie et Saint-Gobain en France se concrétise plus vite que prévue comme l’explique le chef du projet Ernst Rauch dans le quotidien de Munich Süddeutsche Zeitung.

L’énergie produite doit être utilisée localement. Desertec peut permettre à terme à l’Afrique du Nord de surmonter des besoins en énergie de plus en plus importants. Une partie de la production doit être exportée vers l’Europe où l’électricité renouvelable se développe. Un tel projet permet également de réduire la dépendance par rapport aux fournisseurs de gaz et de pétrole. D’après les prévisions de Desertec, l’Afrique pourrait d’ici 2050 couvrir 15% des besoins en électricité de l’Europe.