Grève au Tchad: Idriss Deby prend part aux négociations - Afrique - RFI

 

  1. 14:00 TU Journal
  2. 14:10 TU EN SOL MAJEUR 1S
  3. 14:30 TU Journal
  4. 14:33 TU EN SOL MAJEUR 2S
  5. 15:00 TU Journal
  6. 15:10 TU Si loin si proche
  7. 15:30 TU Journal
  8. 15:33 TU Si loin si proche
  9. 16:00 TU Journal
  10. 16:10 TU Tous les cinémas du monde
  11. 16:30 TU Journal
  12. 16:33 TU Tous les cinémas du monde
  13. 17:00 TU Journal
  14. 17:10 TU Sessions d'information
  15. 17:30 TU Journal
  16. 17:33 TU Sessions d'information
  17. 17:40 TU Afrique presse
  18. 18:00 TU Journal
  19. 18:10 TU Sessions d'information
  20. 18:30 TU Journal
  21. 18:33 TU Sessions d'information
  22. 18:40 TU Orient hebdo
  23. 19:00 TU Journal
  24. 19:10 TU GEOPOLITIQUE S 1
  25. 19:30 TU Journal
  1. 14:00 TU Journal
  2. 14:10 TU Atelier des médias
  3. 14:30 TU Journal
  4. 14:33 TU Atelier des médias
  5. 15:00 TU Journal
  6. 15:10 TU Tous les cinémas du monde
  7. 15:30 TU Journal
  8. 15:33 TU Tous les cinémas du monde
  9. 16:00 TU Journal
  10. 16:10 TU Si loin si proche
  11. 16:30 TU Journal
  12. 16:33 TU Si loin si proche
  13. 17:00 TU Journal
  14. 17:10 TU Eco d'ici Eco d'ailleurs
  15. 17:30 TU Journal
  16. 17:33 TU Eco d'ici Eco d'ailleurs
  17. 18:00 TU Journal
  18. 18:10 TU GEOPOLITIQUE S 1
  19. 18:30 TU Journal
  20. 18:40 TU GEOPOLITIQUE S 2
  21. 21:00 TU Journal
  22. 21:10 TU Orient hebdo
  23. 21:30 TU Journal
  24. 21:33 TU Le club RFI
  25. 22:00 TU Journal
fermer

Afrique

Idriss Déby Itno Tchad

Grève au Tchad: Idriss Deby prend part aux négociations

media

Ce jeudi 3 novembre 2011, le Tchad a connu un deuxième jour de grève chez les travailleurs du secteur public pour réclamer une augmentation des salaires. Après une rencontre avec les membres du gouvernement qui n’a rien donné mercredi, c’est le chef de l’Etat lui-même qui a reçu les syndicalistes pour leur demander de comprendre les difficultés du Trésor à satisfaire entièrement leurs revendications.

Idriss Déby avait rendez-vous jeudi avec les représentants des deux centrales syndicales. « J’ai tenu à vous rencontrer pour vous demander de comprendre la position difficile du gouvernement, a expliqué le chef de l’Etat. Nous n’avons pas assez de ressources pour augmenter les salaires comme vous le demandez. Accepter une augmentation de 20% de vos revendications à partir de 2012 et le reste sera échelonné sur les années à venir ».

Les syndicalistes ne lui ont pas tout de suite répondu selon Brahim Ben Seid, le secrétaire général de la Confédération libre des travailleurs du Tchad. « Nous avons répondu que nous prenons acte de ce qu’il nous a dit et que nous allons nous rapprocher de nos bases pour les informer. Demain matin nous avons une assemblée générale qui se tiendra à la Bourse du travail ».

Déjà mercredi, la même proposition avait été soumise mercredi aux travailleurs par deux membres du gouvernement avec un protocole d’accord. Mais les syndicats n’avaient pas accepté. On attend la décision de l’assemblée générale des travailleurs ce vendredi matin à la Bourse du travail.

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.