RDC: Human Rights Watch dénonce la candidature aux législatives de Ntabo Ntaberi Sheka


©

Peut-on être candidat à la députation et chef de milice accusé de crimes de guerre ? C'est une situation que dénonce Human Rights Watch. L'ONG demande l'arrestation immédiate de Ntabo Ntaberi Sheka, qui se présente aux élections législatives du 28 novembre prochain. Ce chef de milice est accusé de viols massifs et de pillages de villages dans l'est de la RDC.  

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.