La «caravane de réconciliation sur la paix» n'a pas pu prendre la route


©

La «caravane de la réconciliation» qui devait prendre la route ce week-end en direction de Bria, ville du centre du pays, n'a pas pu partir comme prévu. Des dissensions existent encore entre les deux groupes armés centrafricains qui s'étaient affrontés en septembre dernier et qui ont pourtant signé un accord de cessez-le-feu. L'objectif de cette caravane, composée de représentants militaires, du gouvernement et des communautés concernées par le conflit, est de restaurer la confiance entre les populations et assurer la libre circulation des personnes. Devaient prendre part également à cette caravane les deux rivaux, le général Zacharia Damane, dirigeant de l'Union des forces démocratiques pour le rassemblement (UFDR) et le commandant Abdoulaye Issène (CPJP). Mais sur le terrain, l'accord ne semble pas appliqué. Des hommes armés bloquent les routes.

Après deux semaines de combats à Bria dans le centre en septembre ayant fait 50 morts, les rebelles de la Convention des patriotes pour la justice et la paix (CPJP) et les ex-rebelles de l'Union des forces démocratiques pour le rassemblement, -alliée du gouvernement depuis 2008- ont signé le 8 octobre à Bangui un accord de cessez-le-feu. Une semaine après cet accord ils ont annoncé le retrait de leurs
troupes de Bria, conformément aux clauses dudit accord.

Environ 4 500 personnes ont fui la région de Bria en raison des combats.
Les deux groupes constitués d'ethnies rivales, Ronga pour la CPJP, Goula
pour l'UFDR, en conflit depuis plusieurs années, notamment pour le contrôle du
diamant.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.