RDC: les propos sulfureux d'Etienne Tshisekedi font toujours polémique - Afrique - RFI

 

  1. 18:10 TU Décryptage
  2. 18:30 TU Journal
  3. 18:33 TU Sessions d'information
  4. 18:40 TU Débat du jour
  5. 19:00 TU Journal
  6. 19:10 TU Grand reportage
  7. 19:30 TU Journal
  8. 19:40 TU Sessions d'information
  9. 20:00 TU Journal
  10. 20:10 TU La bande passante
  11. 20:30 TU Journal
  12. 20:33 TU La bande passante
  13. 21:00 TU Journal
  14. 21:10 TU Couleurs tropicales
  15. 21:30 TU Journal
  16. 21:33 TU Couleurs tropicales
  17. 22:00 TU Sessions d'information
  18. 22:30 TU Sessions d'information
  19. 23:00 TU Journal
  20. 23:10 TU Accents d'Europe
  21. 23:30 TU Journal
  22. 23:33 TU Danse des mots
  23. 18:10 TU Accents du monde
  24. 18:30 TU Journal
  25. 18:33 TU Sessions d'information
  1. 18:10 TU Grand reportage
  2. 18:30 TU Sessions d'information
  3. 19:00 TU Journal
  4. 19:10 TU Décryptage
  5. 19:30 TU Journal
  6. 19:40 TU Débat du jour
  7. 20:00 TU Journal
  8. 20:10 TU La bande passante
  9. 20:30 TU Journal
  10. 20:33 TU La bande passante
  11. 21:00 TU Journal
  12. 21:10 TU Radio foot internationale
  13. 21:30 TU Journal
  14. 21:33 TU Radio foot internationale
  15. 22:00 TU Sessions d'information
  16. 22:30 TU Sessions d'information
  17. 23:00 TU Journal
  18. 23:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  19. 23:30 TU Journal
fermer

Afrique

RDC

RDC: les propos sulfureux d'Etienne Tshisekedi font toujours polémique

Indifférent à la polémique, l'opposant Etienne Tshisekedi qui est candidat à la présidentielle du 28 novembre a répété vendredi soir à Kisangani lors de son premier meeting officiel ses appels à «casser les portes des prisons» et à s'en prendre aux forces de l'ordre. Pour la majorité présidentielle, le chef de l'UDPS tente de provoquer le pouvoir en le poussant à la faute. Et du côté de l'UDPS, on réfute tout appel à la violence pour parler plutôt d'appel à la légitime défense.

Nous savons que l'objectif de Tshisekedi (...) c'est d'énerver les policiers et les militaires afin qu'ils commettent des abus
Aubin Minaku Secrétaire général de la majorité présidentielle 10/10/2013 - par Charlotte Idrac écouter

 

S'il y avait vraiment une volonté de mettre le feu à la maison, les signes se verraient
Albert Moléka Porte-parole d'Etienne Tshisekedi 10/10/2013 - par Guillaume Thibault écouter

Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.