Un « musée Senghor » ouvrira dans la maison de l'ancien président du Sénégal

Le Président Léopold Sédar Senghor, le 18 avril 1966 à Dakar, lors de l'inauguration du premier festival mondial des arts nègres.
© Rue des Archives/Agip

Les autorités sénégalaises ont finalement décidé de transformer l’ancienne maison du président Léopold Sédar Senghor à Dakar en musée. Il est prévu, pour l'instant, qu'un collectionneur sénégalais ajoute à la décoration d’origine de la maison des œuvres d’art africain n’ayant pas appartenu au poète-président. Un choix qui gêne certains proches de Senghor.

De notre correspondant à Dakar,

Le temps semble s’être arrêté dans la maison Senghor. L’annuaire Sonatel de 1966 est toujours posé sur une table basse du salon vert. Les livres, alignés sur des étagères transparentes, attendent un lecteur absent. Ici un buste égyptien, là une sculpture « art-nègre ». Là encore un aigle couleur ivoire aux ailes déployées. Dans la chambre de Philippe, le fils du poète, une œuvre de Marc Chagall accrochée au mur est dédicacée : « Pour Léopold Senghor, en bon souvenir ».

Tous ces objets racontent l’ancien président sénégalais et la transformation de cette maison en musée Senghor réjouit le poète Amadou Lamine Sall, l’un de ses héritiers spirituels. Il souhaiterait cependant qu’on laisse telle quelle cette demeure : « J'ai vu qu'il y avait en projet d'embellir la maison en y ajoutant des œuvres d'art de Mourtala Diop qui est un grand collectionneur sénégalais et je voudrais demander respectueusement au président de la République de surseoir à cette installation d'œuvres nouvelles dans la maison de Senghor. Si nous y ajoutons d'autres objets que Senghor n'a pas choisis, quelque part nous faussons l'esprit de ce musée Senghor pour ceux qui savent combien il était exigeant dans le choix des oeuvres qui devaient cohabiter dans sa maison ».

En juin 2011, Abdoulaye Wade avait annoncé à RFI qu'il avait l'intention de faire de la maison Senghor un « musée présidentiel » destiné à exposer les cadeaux reçus par les chefs d'Etat sénégalais dans l'exercice de leur fonction. Lorsqu’il a visité la maison Senghor, le mardi 8 novembre, Abdoulaye Wade a cette fois-ci clairement distingué le projet de musée Senghor de celui de musée présidentiel. Il a annoncé qu’il chercherait un autre lieu pour ce musée présidentiel.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.