Levée du huis clos pour le procès des 6 pirates somaliens à la cour d'assises de Paris


©

Après une première matinée d'audience, la cour d'assises des mineurs de Paris a décidé que le procès d’un groupe de 6 pirates somaliens, accusés d’avoir séquestré en septembre 2008 le couple de plaisanciers français du voilier Carré d’as, est ouvert au public. L’un des accusés ayant moins de 18 ans au moment des faits, les débats auraient dû se dérouler à huis clos mais le principal intéressé, âgé aujourd'hui de 21 ans, a changé d'avis.

Avec notre envoyé spécial au Palais de justice de Paris, Franck Alexandre

Visiblement les 6 Somaliens sont très impressionnés par la solennité de la cour d’assises et impressionnés également par la présence de nombreux journalistes venus voir ces supposés pirates.

D’une manière paradoxale, ces jeunes Somaliens âgés de 21 à 35 ans semblent à la fois intimidés et très excités de se retrouver tous les 6 ensemble, assis sur le même banc. 

Serrés épaules contre épaules, blottis dans de grosses doudounes trop grandes pour eux, ils discutent par moment à bâtons rompus. Certains font de larges sourires en direction du banc de la presse, d’autres essaient de s’entretenir avec leurs avocats. C’est difficile car il faut à chaque fois passer par un traducteur.

A la reprise de l’audience, en début d'après-midi, la cour d’assises des mineurs a annoncé que la défense ne demandait plus le huis clos. Mohamed Ahmed Youssouf, supposé mineur au moment de la prise du Carré d’as, souhaitant que les débats se déroulent désormais en public.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.