Les groupes politiques malgaches qui soutiennent le gouvernement de transition (24/11/2011)


© © Présidence de la République de Madagascar

Près de 300 partis politiques co-existent à Madagascar, dont une bonne partie sont scindés entre pro et anti-gouvernement de transition. De même, voit-on émerger au sein de ces partis des « mouvances » soutenant les anciens présidents, Marc Ravalomanana, Albert Zafy et Didier Ratsiraka.

Il existe plus de 300 partis à Madagascar. 

En dehors du parti de Marc Ravalomanana, le Tiako i Madagasikara (J'aime Madagascar), du Tanora malaGay Vonona (Jeunes malgaches déterminés) de Andry Rajoelina et de l'Avant-garde pour la rénovation de Madagascar (Arema) de Didier Ratsiraka, on parle plutôt de groupes ou groupements politiques. 

La médiation de la Communauté de développement d'Afrique australe en a identifié 11.

8 partis et groupes soutiennent la transition d'Andry Rajoelina.

Deux groupes proches d'Andry Rajoelina :

- le Tanora malaGay Vonona, Jeunes malgaches déterminés (TGV)
- l'Union de démocrates et républicains pour le changement (UDR-C)

Les groupes qui participent à la transition depuis mars 2011 :

- l'Espace de concertation des partis et associations politiques (Escopol)
- le Mouvement pour la démocratie à Madagascar (MDM)
- l'Avant-garde pour la rénovation de Madagascar (Arema). Une aile du parti de l'ancien président Didier Ratsiraka a apporté son soutien à la transition.
- le Hery Politika mitambatra (HPM), plate-forme de 40 partis

L'opposition qui a intégré le gouvernement de transition, dont une scission de la mouvance Albert Zafy et celle de Marc Ravalomanana :

- l'Union de l'avenir de Madagascar/Mouvement national pour l'indépendance de Madagascar (UAMAD/Monima). Une aile du parti de l'ancien Premier ministre Roindefo Monja soutient la transition, mais cette aile est désavouée par celui-ci

- les Autres sensibilités (AS).

Le groupe de soutien au gouvernement de transition malgache comporte aussi des « signatures individuelles de soutien », ce qui contribue aussi à une certaine confusion.

Hors, la mouvance de l'ancien président Didier Ratsiraka, tous les groupes sont représentés dans le gouvernement.
 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.