Retour d’exil de Didier Ratsiraka


©

L’ancien président malgache de retour à Madagascar, neuf ans après son départ en exil. Didier Ratsiraka est actuellement dans les airs entre Paris et Antananarivo. Son avion doit atterrir dans la matinée. Impliqué dans le processus de sortie de crise depuis trois ans, l’ancien président refuse toujours de signer la feuille de route acceptée par l’ensemble des groupes politiques. Il a annoncé qu’il apporterait « 2 ou 3 solutions » à son arrivée. Mais pourra-t-il encore peser sur le processus en cours ? Le gouvernement d’union nationale a été présenté lundi. Et les autres mouvances d’opposition, celles de Marc Ravalomanana et Albert Zafy, ont finalement décidé d’y entrer.

Deux jours après la présentation du nouveau gouvernement, le premier Conseil des ministres a eu lieu hier au palais présidentiel. Aucun des ministres issus de la mouvance Ravalomanana n’étaient présents –consigne du chef de file qui finalement accepte que ses représentants entrent dans le gouvernement mais leur a indiqué de ne pas se rendre à cette première réunion dirigée par Andry Rajoelina.

Du côté de l’ancien président Albert Zafy, qui avait aussi rejeté le gouvernement lundi, 4 des 5 représentants ont assisté au conseil. « Nous sommes condamnés à travailler ensemble », affirmait à la sortie Marcel Bernard, proche d’Albert Zafy qui a été nommé ministre des Hydrocarbures.

Les deux mouvances entrent donc dans l’équipe gouvernementale, à reculons : elles demandent à la SADC d’intervenir pour modifier la composition du gouvernement, et hier encore, le professeur Zafy continuait de renier le processus devant un rassemblement de partisans.

C’est dans ce contexte que Didier Ratsiraka doit débarquer ce jour. A 75 ans, dont 21 passés à la tête du pays, l’ancien président bénéficie encore d’une certaine aura dans la classe politique qui sera largement représentée ce matin pour l’accueillir.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.