En RDC, Vital Kamerhe, candidat malheureux à la présidentielle appelle Joseph Kabila au dialogue

Vital Kamerhe, candidat malheureux à la présidentielle du 28 novembre 2011, lors d'une conférence de presse.
© RFI/Bruno Minas

Après l'annonce de la victoire de Joseph Kabila à la présidentielle du 28 novembre dernier, et le refus de ce résultat par l'opposition congolaise, les réactions sont réservées en Europe et aux Etats-Unis. La diaspora congolaise aussi se fait entendre. Parmi les candidats malheureux à la présidence congolaise, l'ancien président de l'Assemblée nationale, Vital Kamerhe a donné samedi 17 décembre 2011 une conférence de presse à Kinshasa, appellant à une solution congolaise à la crise.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.