Affaire du «Probo Koala» : Trafigura définitivement condamnée


©

Trafigura, la multinationale qui a affrété le navire poubelle Probo Koala a été définitivement condamnée à une amende d’un million d’euros le 23 décembre à Amsterdam, aux Pays-Bas. Ce verdict en appel met fin à ce scandale de trafic de déchets toxiques débarqués à Abidjan en Côte d’Ivoire en 2006; déchets qui y avaient intoxiqué de nombreuses personnes. L’organisation Greenpeace se dit satisfaite de ce verdict; pour elle, il s'agit d'un avertissement pour les entreprises non respectueuses de l'environnement.

Avec notre bureau à Bruxelles

La cour d’appel d’Amsterdam vient de confirmer la responsabilité de la société Trafigura dans l’affaire du Probo Koala. Selon les juges, la multinationale n’a pas révélé le caractère dangereux des produits qu’elle transportait. De plus, la cour reconnaît l’exportation illégale de déchets vers la Côte d’Ivoire.

L’organisation Greenpeace voit dans cette décision un double motif de satisfaction : Trafigura est condamnée pour ses crimes internationaux contre l’environnement, mais c’est aussi un avertissement pour les entreprises qui utilisent le continent africain comme une décharge bon marché.

Trafigura en partie satisfaite

Pour sa part, Trafigura se dit aussi en partie satisfaite. Le chef d’accusation pour usage de faux concernant la nature des déchets est abandonné. Mais la multinationale regrette de ne pas avoir été pleinement acquittée.

Le cargo Probo Koala était arrivé en juillet 2006 à Amsterdam pour traiter les résidus de nettoyage subsistant au fond de ses cales. Les opérations avaient finalement été annulées car les produits s’étaient révélés plus toxiques que prévu. Le navire était alors reparti déverser ses déchets dans les décharges d’Abidjan provoquant l’intoxication grave de plusieurs milliers de personnes.
 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.