Côte d'Ivoire: les FRCI impliqués dans des affrontements meurtriers à Sikensi

Un soldat des FRCI.
© REUTERS/Luc Gnago

Deux soldats et deux jeunes Ivoiriens sont morts lundi 26 décembre lors d'affrontements entre des communautés et des militaires à Sikensi, au nord-ouest d'Abidjan. Une quinzaine de personnes ont également été blessées par balles.

La rumeur de la mort d'un jeune autochtone abidji est parvenue à un village. Furieuse, la population s'en prend au détachement de FRCI et deux soldats sont lynchés.

Léon Alla Kouakou
27-12-2011 - Par RFI

Selon une source sécuritaire jointe sur place, tout a commencé samedi soir, lors du réveillon de Noël, lorsqu'un militaire FRCI (Forces républicaines de Côte d'Ivoire) a gravement blessé dans une bagarre un jeune Abidji, la communauté autochtone de Sikensi. Cette altercation a provoqué la colère des Abidji, une colère qu'ils ont d'abord retournée contre un poste avancé des FRCI. Selon cette source deux soldats ont été tués. Puis l'affrontement est devenu intercommunautaires.

Dimanche soir et ce lundi matin, des affrontements entre autochtones et Malinké ont éclaté dans la ville. Selon plusieurs sources, des jeunes Abidji et Malinké se sont lancés des pierres mais aussi battus à coup de machettes et de gourdins. Un membre de chaque communauté aurait été tué. Des magasins et des maquis sont également partis en fumée.

Ce lundi après-midi le calme est revenu et afin d'apaiser la tension le ministre délégué à la Défense, Paul Koffi Koffi, s'est rendu sur place pour rencontrer les autorités locales et les différentes communautés. Ce soir donc, le calme semble revenu mais la peur, elle, n'a pas disparu. Jointe par RFI, dans la soirée, une jeune fille cloitrée chez elle avec sa famille ne cachait pas sa crainte que de nouvelles violences éclatent pendant la nuit.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.