«No Comment» ou la réussite d'une information différente sur Madagascar


©

Le magazine gratuit No Comment («Sans commentaires», en français) fête ses deux années d'existence en ce mois de janvier 2012. Une vraie réussite pour ce concept qui parle du Madagascar dynamique, qui bouge dans le domaine culturel, social et économique. Tenant dans une poche de pantalon, il n'en possède pas moins de 180 pages et tire à 18 000 exemplaires. Financé par la publicité, il compte une trentaine de collaborateurs et est devenu un véritable phénomène, prouvant que l'on peut parler autrement de la Grande Ile qu'en termes de baobabs, lémuriens ou crise politique. Il se décline également sur internet.

À consulter : le site du magazine No Comment

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.