En Centrafrique, opération de l'armée contre la rébellion au nord du pays


©

Des combats ont éclaté dans la zone de Kaga Bandoro au nord de la Centrafrique. Une attaque contre le rebelle tchadien Abdel Kader Laddé, chef du Front populaire pour le redressement (le FPR), une rébellion tchadienne qui sévit dans le centre-nord de la Centrafrique. Il s'agit d'une attaque conjointe des armées centrafricaine et tchadienne.

« Nos positions ont été attaquées à midi par 3 hélicoptères tchadiens et au sol par des troupes tchadiennes et centrafricaines ». Déclaration d'Abdelkader Baba Laddé. Selon le rebelle tchadien qui sévit en Centrafrique, les combats ont eu lieu à une vingtaine de kilomètres de Kaga Bandoro à une trentaine du village Gondava, son fief.

Cette intervention tchadienne en Centrafrique, le président François Bozizé l'a demandée à Idriss Deby lors du dernier sommet de la CEEAC (Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale), qui s'est tenu à Ndjamena les 15 et 16 janvier dernier.

D'après des sources concordantes, le Tchad a positionné des troupes à Sarh, à 120 km de la frontière centrafricaine. Entre 300 et 400 hommes minimum. Le gros de la troupe a franchi la frontière ce lundi matin. Et d'après une source militaire à Bangui, les FACA, les Forces armées centrafricaines ont déployé des renforts à Kaga Bandoro. Ces hommes sont entrés en action ce lundi.

L'idée est de prendre en tenailles le groupe rebelle en l'attaquant par le nord et par le sud, tout en sachant que le FPR qui est constitué de petits groupes de combattants répartis dans une vaste zone, ne sera pas facile à déloger.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.