Ahoussou-Kouadio, Premier ministre: le changement dans la continuité en Côte d'Ivoire


©

Suivant une promesse de campagne, le président Alassane Ouattara a nommé mardi 13 mars 2012 à la tête du gouvernement ivoirien une figure du PDCI, le parti d'Henri Konan Bédié qui l'a épaulé dans sa victoire à la présidentielle de 2010. Jeannot Ahoussou-Kouadio est donc le nouveau Premier ministre ivoirien, succédant à Guillaume Soro, élu la veille à la présidence de l'Assemblée nationale. Quelques heures à peine après sa nomination, Jeannot Ahoussou-Kouadio a révélé la composition de son gouvernement.

Deux changements majeurs sont à relever. D’abord la nomination de Jeannot Ahoussou-Kouadio, qui reste aussi ministre de la Justice, à la Primature. La seule nouvelle tête du gouvernement est le ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de la Justice, Mme Loma Cissé Matto. Un Premier ministre issu donc du PDCI, le parti allié du RDR d’Alassane Ouattara. Même si cette nomination était attendue, le nouveau chef du gouvernement s’est dit ému. «En ce moment précis, je suis plein d’émotion. Je mesure l’ampleur de la tâche» a déclaré Jeannot Ahoussou-Kouadio.

Deuxième changement majeur : le président ivoirien Alassane Ouattara a pris le ministère de la Défense, occupé dans le précédent gouvernement par l'ex-Premier ministre et patron de l'ex-rébellion Guillaume Soro, élu lundi à la présidence de l'Assemblée nationale.

Le gouvernement nommé le 1er juin a donc été entièrement reconduit, quelques changements mis à part. Et les priorités restent les mêmes pour le nouveau chef du gouvernement : «L’insécurité, la hausse des prix des denrées de première nécessité, l’école, la corruption… tous ces problèmes, nous en avons une haute conscience et nous inscrivons cela dans nos priorités et notre programme de gouvernement.»

Le nouveau Premier ministre était le numéro deux dans le gouvernement précédent. Une place qu’occupe désormais le ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, un fidèle d’Alassane Ouattara.

Retour sur la carrière de Jeannot Ahoussou-Kouadio

Le nouveau Premier ministre ivoirien est un sexagenaire. Cet avocat d’affaires, toujours inscrit au barreau d’Abidjan, a peu exercé ces dix dernières années. Me Jeannot Ahoussou-Kouadio a assisté l'ancien président Henri Konan Bédié pendant les multiples négociations inter-ivoiriennes, après l’éclatement de la rébellion de septembre 2002.

Avant d’être nommé ministre de la Justice par Alassane Ouattara après la présidentielle de 2010, Ahoussou-Kouadio avait été ministre de l’Industrie sous Laurent Gbagbo, de 2002 à 2005, dans le cadre du gouvernement d'union nationale. Membre du bureau politique et secrétaire général adjoint chargé des Affaires juridiques du PDCI, ce natif du centre de la Côte d’Ivoire, comme Henri Konan Bédié et Félix Houphouët Boigny, n’a véritablement surgi sur la scène politique et médiatique nationale que lors de la présidentielle de 2010. Il a dirigé la campagne de Bédié et au second tour il a été directeur adjoint de la campagne d’Alassane Ouattara.

Après la crise la crise postélectorale, Jeannot Ahoussou-Kouadio était toujours aux côtés d’Alassane Ouattara, lorsque le numéro un ivoirien recevait les personnalités les plus importantes à l'Hôtel du Golf . Il a promis peu après sa nomination d’être l’homme du rassemblement des Ivoiriens. Mais un responsable de l’opposition du FPI rappelle que Jeannot Ahoussou-Kouadio, alors ministre de la Justice, a activement contribué à l’incarcération des proches de l’ex-président Laurent Gbagbo.