Ahoussou-Kouadio, Premier ministre: le changement dans la continuité en Côte d'Ivoire - Afrique - RFI

 

  1. 04:37 TU Grand reportage
  2. 04:57 TU Sessions d'information
  3. 05:00 TU Journal
  4. 05:15 TU Sessions d'information
  5. 05:30 TU Journal
  6. 05:40 TU Sessions d'information
  7. 05:50 TU Sessions d'information
  8. 06:00 TU Journal
  9. 06:15 TU Sessions d'information
  10. 06:30 TU Journal
  11. 06:43 TU Sessions d'information
  12. 07:00 TU Journal
  13. 07:10 TU Sessions d'information
  14. 07:30 TU Journal
  15. 07:40 TU Grand reportage
  16. 08:00 TU Journal
  17. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  18. 08:30 TU Journal
  19. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  20. 09:00 TU Journal
  21. 09:10 TU Priorité santé
  22. 09:30 TU Journal
  23. 09:33 TU Priorité santé
  24. 10:00 TU Journal
  25. 10:10 TU 7 milliards de voisins
  1. 04:30 TU Sessions d'information
  2. 05:00 TU Journal
  3. 05:15 TU Sessions d'information
  4. 05:30 TU Sessions d'information
  5. 06:00 TU Journal
  6. 06:15 TU Sessions d'information
  7. 06:30 TU Journal
  8. 06:43 TU Sessions d'information
  9. 07:00 TU Journal
  10. 07:10 TU Sessions d'information
  11. 07:30 TU Sessions d'information
  12. 08:00 TU Journal
  13. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  14. 08:30 TU Journal
  15. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  16. 09:00 TU Journal
  17. 09:10 TU Priorité santé
  18. 09:30 TU Journal
  19. 09:33 TU Priorité santé
  20. 10:00 TU Journal
  21. 10:10 TU 7 milliards de voisins
  22. 10:30 TU Journal
  23. 10:33 TU 7 milliards de voisins
  24. 11:00 TU Journal
  25. 11:15 TU Sessions d'information
fermer

Afrique

Côte d'Ivoire Politique Côte d'Ivoire

Ahoussou-Kouadio, Premier ministre: le changement dans la continuité en Côte d'Ivoire

media

Suivant une promesse de campagne, le président Alassane Ouattara a nommé mardi 13 mars 2012 à la tête du gouvernement ivoirien une figure du PDCI, le parti d'Henri Konan Bédié qui l'a épaulé dans sa victoire à la présidentielle de 2010. Jeannot Ahoussou-Kouadio est donc le nouveau Premier ministre ivoirien, succédant à Guillaume Soro, élu la veille à la présidence de l'Assemblée nationale. Quelques heures à peine après sa nomination, Jeannot Ahoussou-Kouadio a révélé la composition de son gouvernement.

Deux changements majeurs sont à relever. D’abord la nomination de Jeannot Ahoussou-Kouadio, qui reste aussi ministre de la Justice, à la Primature. La seule nouvelle tête du gouvernement est le ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de la Justice, Mme Loma Cissé Matto. Un Premier ministre issu donc du PDCI, le parti allié du RDR d’Alassane Ouattara. Même si cette nomination était attendue, le nouveau chef du gouvernement s’est dit ému. «En ce moment précis, je suis plein d’émotion. Je mesure l’ampleur de la tâche» a déclaré Jeannot Ahoussou-Kouadio.

Deuxième changement majeur : le président ivoirien Alassane Ouattara a pris le ministère de la Défense, occupé dans le précédent gouvernement par l'ex-Premier ministre et patron de l'ex-rébellion Guillaume Soro, élu lundi à la présidence de l'Assemblée nationale.

Le gouvernement nommé le 1er juin a donc été entièrement reconduit, quelques changements mis à part. Et les priorités restent les mêmes pour le nouveau chef du gouvernement : «L’insécurité, la hausse des prix des denrées de première nécessité, l’école, la corruption… tous ces problèmes, nous en avons une haute conscience et nous inscrivons cela dans nos priorités et notre programme de gouvernement.»

Le nouveau Premier ministre était le numéro deux dans le gouvernement précédent. Une place qu’occupe désormais le ministre de l’Intérieur, Hamed Bakayoko, un fidèle d’Alassane Ouattara.

Retour sur la carrière de Jeannot Ahoussou-Kouadio

Le nouveau Premier ministre ivoirien est un sexagenaire. Cet avocat d’affaires, toujours inscrit au barreau d’Abidjan, a peu exercé ces dix dernières années. Me Jeannot Ahoussou-Kouadio a assisté l'ancien président Henri Konan Bédié pendant les multiples négociations inter-ivoiriennes, après l’éclatement de la rébellion de septembre 2002.

Avant d’être nommé ministre de la Justice par Alassane Ouattara après la présidentielle de 2010, Ahoussou-Kouadio avait été ministre de l’Industrie sous Laurent Gbagbo, de 2002 à 2005, dans le cadre du gouvernement d'union nationale. Membre du bureau politique et secrétaire général adjoint chargé des Affaires juridiques du PDCI, ce natif du centre de la Côte d’Ivoire, comme Henri Konan Bédié et Félix Houphouët Boigny, n’a véritablement surgi sur la scène politique et médiatique nationale que lors de la présidentielle de 2010. Il a dirigé la campagne de Bédié et au second tour il a été directeur adjoint de la campagne d’Alassane Ouattara.

Après la crise la crise postélectorale, Jeannot Ahoussou-Kouadio était toujours aux côtés d’Alassane Ouattara, lorsque le numéro un ivoirien recevait les personnalités les plus importantes à l'Hôtel du Golf . Il a promis peu après sa nomination d’être l’homme du rassemblement des Ivoiriens. Mais un responsable de l’opposition du FPI rappelle que Jeannot Ahoussou-Kouadio, alors ministre de la Justice, a activement contribué à l’incarcération des proches de l’ex-président Laurent Gbagbo.

Composition du nouveau gouvernement du Premier ministre ivoirien Jeannot Ahoussou-Kouadio

- Premier ministre, chef du gouvernement, Garde des Sceaux, ministre de la
Justice :
Jeannot Ahoussou-Kouadio
- Ministre de la Défense : Alassane Ouattara, président de la République
- Ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur : Hamed Bakayoko
- Ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères : Daniel Kablan Duncan
- Ministre d'Etat, ministre de l'Emploi, des Affaires sociales et de la
Solidarité :
Gilbert Koné Kafana
- Ministre d'Etat, ministre du Plan et du Développement : Albert Toikeusse
Mabri
- Ministre d'Etat, ministre de l'Industrie : Moussa Dosso
- Ministre de l'Economie et des Finances : Charles Koffi Diby
- Ministre des Infrastructures économiques : Patrick Achi
- Ministre des Mines, du Pétrole et de l'Energie : Adama Toungara
- Ministre de la Santé et de la Lutte contre le sida : Mme Thérèse Aya
N'Dri-Yoman
- Ministre de l'Education nationale : Mme Kandia Kamissoko Camara
- Ministre de la Fonction publique et de la Réforme administrative : Konan
Gnamien
- Ministre de l'Artisanat et de la Promotion des PME : Sidiki Konaté
- Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique :
Ibrahima Cissé Bacongo
- Ministre des Ressources animales et halieutiques : Kobena
Kouassi Adjoumani
- Ministre de l'Agriculture : Mamadou Sangafowa Coulibaly
- Ministre du Commerce : Dagobert Banzio
- Ministre de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle :
Albert Flindé
- Ministre des Droits de l'homme et des Libertés publiques : Gnénéma Mamadou Coulibaly
- Ministre de la Culture et de la Francophonie : Maurice Kouakou Bandaman
- Ministre de la Famille, de la Femme et de l'Enfant, porte-parole adjoint du
Gouvernement :
Mme Raymonde Goudou Coffie
- Ministre de la Communication : Souleïmane Coty Diakité
- Ministre de l'Environnement et du Développement durable : Rémi Allah
Kouadio
- Ministre du Tourisme : Charles Aké Atchimon
- Ministre de la Construction, de l'Assainissement et de l'Urbanisme :
Mamadou Sanogo
- Ministre des Sports et Loisirs : Philippe Légré
- Ministre de la Poste et des Technologies de l'information et de la
communication, porte-parole du gouvernement :
Bruno Nabagné Koné
- Ministre des Transports : Gaoussou Touré
- Ministre des Eaux et forêts : Clément Boueka Nabo
- Ministre de l'Intégration africaine : Adama Bictogo
- Ministre de la Promotion de la jeunesse et du Service civique : Alain
Michel Lobognon
- Ministre de la Promotion du logement : Mme Nialé Kaba
- Ministre des Ex-combattants et des Victimes de guerre : Mathieu Babaud
Darret
- Ministre de la Salubrité urbaine : Mme Anne Désirée Ouloto
- Ministre délégué auprès du Premier ministre, garde des Sceaux, ministre de
la Justice, chargé de la justice :
Mme Loma Cissé Matto

Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail...
Le mail a bien été envoyé

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.