Republier
Mali

Mali : un mouvement islamiste veut imposer l’application de la charia par la lutte armée


©

Au Mali, un mouvement islamiste a appelé ce dimanche 18 mars 2012 à appliquer la charia, la loi islamique, par les armes. Ce mouvement nommé Ansar Dine s'était déjà il y a quelques jours dit favorable à l'application de la loi coranique mais cette fois, il durcit son discours et évoque « la lutte armée ».

Dirigé par Iyad Ag Ghaly, grande figure des rébellions touareg des années 1990 au Mali, le mouvement Ansar Dine semble de plus en plus décidé à faire parler de lui, décidé à occuper le terrain. Et cela passe par une lutte armée sans merci pour l’application de la charia dans le nord du Mali, selon un communiqué de ce mouvement islamiste qui revendique désormais officiellement non seulement la prise et le contrôle de la localité malienne de Aguelhoc (nord-est) mais aussi celle plus stratégique de Tessalit, située dans la même région. Les rebelles touaregs du MNLA revendiquent également la prise et le contrôle de ces deux localités. Difficile alors de savoir qui contrôle quoi exactement.

En attendant une réponse claire à cette question, Ansar Dine, mouvement islamiste malien à dominante touareg qui se structure de plus en plus, explique également que son objectif immédiat est de parvenir par tous les moyens à imposer la charia dans le nord-est du Mali. Autre objectif de Ansar Dine, la création, non pas d’une République à part comme le souhaite les rebelles touaregs, mais d’une République islamique. « Quiconque est d’accord avec cette position est avec nous. Mais quiconque est contre cette position, n’est pas avec nous », précise le mouvement, qui on se souvient a rendu public la semaine dernière une vidéo. Dans ce document on reconnaît son chef Iyad Ag Ghaly passant en revue les troupes, avant de diriger la prière. Sur les images, également beaucoup d’hommes en arme et un impressionnant matériel militaire.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.