Rupture entre le MNLA et Ansar Dine au nord du Mali - Afrique - RFI

 

  1. 06:30 TU Journal
  2. 06:43 TU Sessions d'information
  3. 07:00 TU Journal
  4. 07:15 TU Sessions d'information
  5. 07:30 TU Journal
  6. 07:40 TU Grand reportage
  7. 08:00 TU Journal
  8. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  9. 08:30 TU Journal
  10. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  11. 09:00 TU Journal
  12. 09:10 TU Priorité santé
  13. 09:30 TU Journal
  14. 09:33 TU Priorité santé
  15. 10:00 TU Journal
  16. 10:10 TU 7 milliards de voisins
  17. 10:30 TU Journal
  18. 10:33 TU 7 milliards de voisins
  19. 11:00 TU Journal
  20. 11:15 TU Sessions d'information
  21. 11:30 TU Journal
  22. 11:33 TU Sessions d'information
  23. 12:00 TU Journal
  24. 12:10 TU Sessions d'information
  25. 12:30 TU Journal
  1. 06:30 TU Journal
  2. 06:43 TU Sessions d'information
  3. 07:00 TU Journal
  4. 07:15 TU Sessions d'information
  5. 07:30 TU Sessions d'information
  6. 08:00 TU Journal
  7. 08:10 TU Appels sur l'actualité
  8. 08:30 TU Journal
  9. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  10. 09:00 TU Journal
  11. 09:10 TU Priorité santé
  12. 09:30 TU Journal
  13. 09:33 TU Priorité santé
  14. 10:00 TU Journal
  15. 10:10 TU 7 milliards de voisins
  16. 10:30 TU Journal
  17. 10:33 TU 7 milliards de voisins
  18. 11:00 TU Journal
  19. 11:15 TU Sessions d'information
  20. 11:30 TU Journal
  21. 11:33 TU Sessions d'information
  22. 12:00 TU Journal
  23. 12:10 TU Grand reportage
  24. 12:30 TU Sessions d'information
  25. 13:00 TU Journal
fermer

Afrique

Mali Touareg

Rupture entre le MNLA et Ansar Dine au nord du Mali

media

Au nord du Mali, la situation se complique après l'appel de Iyad Ag Ghali en faveur de l'application de la charia au Mali. Iyad, ancien leader touareg des années 90 est aujourd'hui un salafiste qui assume sa nouvelle identité de combattant de Dieu. Dans un communiqué publié dimanche 18 mars 2012, il appelle à la lutte armée pour l'instauration d'une république islamique. Cette prise de position radicale signe la rupture avec le MNLA, l'autre mouvement qui combat depuis la mi-janvier l'armée malienne pour obtenir l'indépendance du nord du Mali.

En fin de semaine dernière à Tessalit dans le Mali du nord, les chefs militaires du MNLA (Mouvement national de libération de l'Azawad) rencontrent les responsables d'Ansar Dine, conduits par Iyad Ag Ghali. Selon nos informations les cadres militaires du MNLA demandent à Iyad de clarifier ses positions. Ils tentent de le convaincre d'abandonner ses convictions islamistes d'instaurer la charia au Mali. Ils lui demandent aussi de prendre ses distances avec Aqmi, al-Qaïda au Maghreb islamique afin de combattre à leurs côtés pour l'indépendance de l'Azawad. Mais Iyad refuse : son combat ce n'est pas l'Azawad, c'est la charia. Après 72 heures de discussions, la rupture entre les deux mouvements est consommée.

Le MNLA veut se départir clairement de l'approche islamiste d'Ansar Dine. Dans un communiqué publié lundi 19 mars au soir, le bureau politique du MNLA précise que «la République pour laquelle nous nous battons est basée sur les principes de la démocratie et de la laïcité» il ne saurait y avoir de confusion possible entre notre combat et celui d'un groupe qui vise à instaurer un régime théocratique.

Le MNLA se passera donc du soutien militaire et financier d'Ansar Dine qui progresse sur le terrain au nord du Mali. Une situation qui, selon un porte-parole du MNLA, n'est pas pour déplaire au pouvoir malien.

Chronologie et chiffres clés
Sur le même sujet
Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.