Bruxelles prolonge l'opération Atalante contre les pirates somaliens

Le parking de l’aéroport de Djibouti, «base avancée» de l’opération anti-piraterie Atalante
© RFI/Olivier Fourt

L'Union européenne est satisfaite du bilan de la lutte contre les pirates somaliens. Après plusieurs mois de débat, les ministres des Affaires étrangères de l'UE, réunis à Bruxelles, ont décidé le 23 mars de prolonger de deux ans l'opération Atalante jusqu’à la fin 2014.  

Depuis décembre 2008, entre cinq et dix navires de combat ainsi que plusieurs avions de reconnaissance patrouillent dans l'océan Indien, au large des côtes somaliennes. Leur mission est de protéger les navires marchands des attaques des pirates. Rien qu'en 2011, ce dispositif a permis l'arrestation de 117 pirates présumés, 27 groupes de pirates ayant été démantelés.

Désormais, des mesures encore plus énergiques pourront être prises dans le cadre de l'opération Atalante. Les navires de combat pourront, aidés par des hélicoptères, neutraliser les repaires des pirates qui se trouvent sur les côtes, notamment détruire leurs bateaux et leurs réserves de carburant.

L'Union européenne a prévu un budget de près de 15 millions d'euros pour le financement d'Atalante, à l'exception des frais liés au déploiement des navires et des militaires engagés dans l'opération, ces frais restent à la charge des Etats contributeurs.

Pour la première fois depuis sa création en 2003, le centre d'opérations militaires de l'Union européenne, basé à Bruxelles, sera activé. Il va coordonner les trois missions européennes qui se déroulent dans le Corne de l'Afrique, outre l'opération Atalante, la formation des militaires somaliens en Ouganda et le soutien aux capacités maritimes des pays de la zone.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.