Naissance d'une nouvelle compagnie aérienne en RDC


© ©Fly Congo

Des nouvelles ailes dans le ciel de la RDC. La nouvelle compagnie s'appelle Fly Congo. Elle est née des cendres d'Hewa Bora, suspendue il y environ sept mois après le crash d'un de ses appareils à Kisangani en juillet 2011. Le premier vol commercial a eu lieu lundi 26 mars à destination de Lubumbashi, après un vol inaugural le samedi 24, pour la même destination. Ainsi finit le monopole de la CAA, la Compagnie africaine d’aviation. 

Quelles seront les solutions apportées aux multiples problèmes qui se posent dans l'aéronautique civile en RDC ? Pour un début, ce sont cinq avions, fraîchement entretenus qui ont été rachetés par Fly Congo aux Etats-Unis. De quoi faire oublier la compagnie Hewa Bora dont les six appareils, tous de l’ancienne génération, sont proposés à la casse.

Mais cela n’est pas suffisant pour convaincre la clientèle. Les aéroports sont dépourvus d’instruments nécessaires pour une bonne navigation aérienne dans un pays où voler en avion n’est pas facile. Le directeur général de Fly Congo, Jean-Marc Pajot, reconnaît lui-même que la somme des éléments naturels et structurels soumet les équipages à une charge accrue de travail et de responsabilités. La direction de Fly Congo donne ainsi ses réponses : une inspection visuelle des conditions météo locales et de l’état des infrastructures est systématique avant chaque décollage et chaque atterrissage.

A cela, il faut ajouter la mise en place d’une politique de communication et la spécialisation des équipages pour un seul type d’avion dans le cadre du transport public.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.