Le Français Sanofi et l’Indien Hetero vont produire des antirétroviraux bon marché en Afrique du Sud

Sanofi a passé un accord avec le fabricant indien de médicaments génériques Hetero afin de fournir des traitements anti-sida à bas prix en Afrique du Sud.
© AFP/REMY GABALDA

Le groupe pharmaceutique francais Sanofi a passé vendredi 30 mars un accord avec le fabricant indien de médicaments génériques Hetero afin de fournir des traitements anti-sida à bas prix en Afrique du Sud, le pays le plus touché au monde par la pandémie. Un partenariat rare, car les laboratoires occidentaux voient généralement d'un mauvais oeil l'industrie pharmaceutique indienne, dont les médicaments à bas prix concurrencent de facto leurs propres productions.

Avec notre correspondant à New Delhi, Pierre Prakash

Si l’accord conclu entre Sanofi et Hetero vise avant tout à répondre à l’objectif du gouvernement sud-africain de produire localement 80% des traitements antirétroviraux distribués dans le pays, il constitue aussi un exemple rare de partenariat entre des laboratoires occidentaux et indiens.

Parmi les premiers producteurs de médicaments génériques au monde, l’Inde est en effet mal perçue par les groupes pharmaceutiques européens et américains, qui n’arrivent souvent pas à y faire valoir leurs brevets.

Le Suisse Novartis notamment se bat depuis des années pour tenter d’obtenir un brevet sur l’un de ses médicaments anticancéreux, sans succès jusqu’ici, car la législation indienne interdit de breveter une nouvelle version d’un médicament existant si celle-ci ne présente pas de différence majeure en termes d’efficacité thérapeutique, ce qui n’est pas le cas dans les pays occidentaux où les laboratoires peuvent donc étendre leurs brevets à volonté.

L’accord Sanofi-Hetero prouve cependant que lorsqu’un client a besoin de générique, un grand laboratoire occidental peut faire confiance aux Indiens pour assurer la production. Une tendance qui pourrait s’accentuer, puisque la part des pays en développement dans le marché pharmaceutique mondial ne cesse d’augmenter.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.