Congo-Brazzaville: le bilan de l’explosion à Mpila porté à 282 morts

Des habitants déménagent après la série d'explosions qui a détruit des maisons et des bâtiments à Mpila, un quartier de Brazzaville, le 5 mars 2012.
© REUTERS/Jonny Hogg

Selon un nouveau bilan communiqué samedi 31 mars par le gouvernement congolais, les explosions du 4 mars dans un dépôt d’armes de Brazzaville ont fait 282 morts. De nouveaux corps ont été découverts lors des opérations de déminage du site.

Quatre semaines jour pour jour après les explosions de Mpila, les autorités gouvernementales affirment que l’enquête ouverte en vue de faire la lumière sur ce drame, suit son cours normal et les résultats seront publiés le moment opportun.

Le Parti congolais du travail, principale formation politique de la majorité, veut que cette enquête soit bouclée le plus vite possible. La Commission nationale chargée de mener cette enquête a entendu ou entend encore des officiers, sous-officiers, et bien d’autres éléments de la force publique.

Selon une source policière bien informée, le secrétaire général adjoint du Conseil national de sécurité, le colonel Marcel Ntsourou est entendu depuis vendredi. S’agissant de l’origine des explosions, la première hypothèse faisait état d’un incendie provoqué par un court-circuit. Ce cas de figure ne représente plus officiellement que 6 %.

Quant au bilan, il a été revu à la hausse par la Commission nationale d’évaluation. De nouveaux corps ont été découverts sous les décombres, lors des opérations de dépollution. En tout, 282 personnes ont été enterrées.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.