Au Sénégal, Abdoul Mbaye nommé Premier ministre

Le nouveau Premier ministre Abdoul Mbaye a donné une conférence de presse après sa nomination. Dakar, le 3 avril 2012.
© Reuters

Le président Macky Sall a nommé ce mardi soir 3 avril Abdoul Mbaye Premier ministre. Chef d'entreprise et banquier de formation, 59 ans, Abdoul Mbaye doit maintenant former le nouveau gouvernement du Sénégal sans dépasser les 25 personnes. La nomination de M. Mbaye a été précédée du premier discours à la nation de Macky Sall qui a dit vouloir un règlement pacifique du conflit casamancais qui dure depuis près de trente ans.

Debout dans son costume sombre, pour un discours calibré d’une vingtaine de minutes, Macky Sall a cherché à poser avec cette première adresse à la nation les signes de sa volonté de rupture.

Le nouveau président sénégalais a notamment déclaré que le retour de la paix en Casamance était pour lui l’une des priorités nationales, que pour cela il tendait « une main fraternelle aux dirigeants et combattants du MFDC (Mouvement des forces démocratiques de Casamance) ». Macky Sall a réaffirmé sa volonté d’associer la Guinée-Bissau et la Gambie à la solution du conflit.

Le retour définitif de la paix dans la région naturelle de Casamance constitue pour moi l’une des premières priorités nationales. (…) C’est pour moi l’occasion de tendre une main fraternelle aux dirigeants et aux combattants du MFDC.
Macky Sall
10-10-2013 - Par Laurent Correau

Sur la crise alimentaire qui touche l’ensemble du Sahel, et certaines zones du Sénégal, le président sénégalais a lancé un appel aux partenaires du pays pour un programme d’urgence visant à assister les zones rurales touchées par le déficit de récoltes.

Macky Sall a insisté sur son souci de transparence, son désir de lutter contre les niches de gaspillage, son souhait de restituer aux organes de contrôle et de vérification la plénitude de leurs attributions.

La décision de nommer un technicien, le banquier Abdoul Mbaye au poste de Premier ministre est un autre signe de cette volonté de changement. Cet ancien directeur général de la banque de l’habitat du Sénégal, puis de la CBAO (Compagnie bancaire de l'Afrique occidentale), a déclaré dès son arrivée à la présidence que son gouvernement devrait conduire les affaires publiques dans la plus grande transparence.

Dans son discours, Macky Sall a également annoncé qu'il allait dissoudre l'Assemblée nationale et que les élections législatives auraient lieu le 1er juillet et non pas le 17 juin comme prévu.
 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.