Mali: pour Alain Juppé le «problème touareg ne se réglera pas par la force» - Afrique - RFI

 

  1. 18:10 TU Décryptage
  2. 18:30 TU Journal
  3. 18:33 TU Sessions d'information
  4. 18:40 TU Débat du jour
  5. 19:00 TU Journal
  6. 19:10 TU Grand reportage
  7. 19:30 TU Journal
  8. 19:40 TU Sessions d'information
  9. 20:00 TU Journal
  10. 20:10 TU La bande passante
  11. 20:30 TU Journal
  12. 20:33 TU La bande passante
  13. 21:00 TU Journal
  14. 21:10 TU Couleurs tropicales
  15. 21:30 TU Journal
  16. 21:33 TU Couleurs tropicales
  17. 22:00 TU Sessions d'information
  18. 22:30 TU Sessions d'information
  19. 23:00 TU Journal
  20. 23:10 TU Accents d'Europe
  21. 23:30 TU Journal
  22. 23:33 TU Danse des mots
  23. 18:10 TU Sessions d'information
  24. 18:30 TU Journal
  25. 18:33 TU Sessions d'information
  1. 18:10 TU Grand reportage
  2. 18:30 TU Sessions d'information
  3. 19:00 TU Journal
  4. 19:10 TU Décryptage
  5. 19:30 TU Journal
  6. 19:40 TU Débat du jour
  7. 20:00 TU Journal
  8. 20:10 TU La bande passante
  9. 20:30 TU Journal
  10. 20:33 TU La bande passante
  11. 21:00 TU Journal
  12. 21:10 TU Radio foot internationale
  13. 21:30 TU Journal
  14. 21:33 TU Radio foot internationale
  15. 22:00 TU Sessions d'information
  16. 22:30 TU Sessions d'information
  17. 23:00 TU Journal
  18. 23:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  19. 23:30 TU Journal
Urgent

Dans un discours prononcé devant la foule sur la place de la Nation, rebaptisée «place de la révolution», le lieutenant-colonel Zida a annoncé la suspension de la Constitution. Mais il ne s'exprime pas au nom du chef d'état-major, proclamé chef de l'Etat un peu plus tôt dans la journée. Une partie de l'armée semble ne pas reconnaître l'autorité du général Traoré. Le lieutenant-colonel Zida est le commandant adjoint du Régiment de sécurité présidentielle.Suivez en direct l'évolution de la situation. Les antennes de RFI sont en édition spéciale jusqu'à 19h TU.

fermer

Afrique

AQMI EN BREF Mali Touareg

Mali: pour Alain Juppé le «problème touareg ne se réglera pas par la force»

media  

La situation reste confuse au Mali. Ce jeudi, les rebelles du Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), qui tiennent le nord du pays avec des groupes islamistes armés, ont annoncé la fin des opérations militaires à partir de ce soir à minuit. Dans ce contexte, les chefs d'état-major de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao) se réunissent, ce jeudi 5 avril, à Abidjan (Côte d'Ivoire), pour discuter du possible envoi d'une force militaire régionale au Mali. Une réunion d'urgence en présence d'officiers américains et français. La France suit de près la situation et s'inquiète. Pour le ministre français des Affaires étrangères, Alain Juppé, la soluation au problème touareg n'est pas militaire. 

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.