Madagascar : le président Rajoelina mis en cause dans l'affaire du bois de rose

Albert Zafy accuse le président malgache Andry Rajoelina de tremper dans le trafic de bois de rose.
© © AFP/Alexander Joe

C’est une exclusivité RFI : la révélation de lettres confidentielles qui ordonnent le limogeage du ministre de l'Environnement. Joseph Randriamiarisoa a été limogé le 13 avril, au motif de sa mauvaise gestion des « affaires de bois de rose ». Comme le veut la procédure, le nouveau ministre doit être issu de la même mouvance politique que son prédécesseur. C'est donc Albert Zafy,  qui est sollicité. Sa réponse, écrite, est sans ambiguité. Albert Zafy  accuse le président Andry Rajoelina d'être lui-même un mafieux, preuves à l'appui.

Lorsque le Premier ministre, Omer Beriziky, demande par écrit au chef de la mouvance Albert Zafy, de donner une liste de remplaçants au ministre de l'Environnement, Albert Zafy, ancien président de la République, fait la réponse suivante datée du 8 avril et signée de sa main : 

« Il faut remplacer en premier Mr Andry Nirina Rajoelina. Mr Andry Rajoelina, c'est l'art de l'usurpation, (…) l'art de la corruption, (…), l'art des magouilles. Au vu de la pratique mafieuse de Mr Andry Nirina Rajoelina (…) concernant le motif de remplacement [du ministre, ], quelle ironie !!! Même la communauté internationale est au courant que Mr Andry Nirina Rajoelina (…) est impliqué dans des affaires de bois de rose : des enquêtes fiables (…) en fournissent des preuves irréfutables ».

Albert Zafy, sur ce point, fait référence à un documentaire allemand. Dans ce documentaire, des trafiquants chinois affirment être en lien avec Andry Rajoelina, mais le film ne montre, aucune preuve matérielle.

Depuis plusieurs mois, l'ancien président Albert Zafy s'est retiré du processus de sortie de crise. Albert Zafy a renié les ministres du gouvernement d'union nationale, issu de sa mouvance.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.