Madagascar : Français et bi-nationaux aux urnes demain pour la présidentielle

A Antananarivo, capitale de Madagascar, qui compte plus de la moitié des électeurs, le nombre des bureaux de vote sera doublé, passant de 2 en 2007 à 4 en 2012.
© (cc)Wikipédia/CIA worldfact book

De nombreux Francais votent demain, le 22 avril. Madagascar compte la plus grande communauté française d'Afrique sub-saharienne, et dans 24heures, a lieu le premier tour de l'élection présidentielle. A Madagascar, la moitié des électeurs sont des bi-nationaux, qui possèdent également la nationalité malgache. Lors de la dernière élection en 2007, la mobilisation a été plutôt faible, moins de la moitié des électeurs s'étaient déplacés pour aller voter.

Notre site spécial

Dans la Grande Ile, 12 690 personnes sont inscrites cette année, sur les listes électorales, sur les quelques 25 000 membres que compte la communauté française, à Madagascar .

La communauté française est la plus importante en nombre de l'Hémisphère Sud à Madagascar et pourtant, elle ne s'est pas vraiment déplacée pour voter, à la dernière présidentielle. Catherine Peck, vice-consul de France à Madagascar en charge de l'organisation des élections affirmev que « le taux de participation de Madagascar pour les élections de 2007, était aux alentours de 45% un peu moins de 45% ».

La raison d'une abstention à plus de 55% à l'élection présidentielle de 2007, s'explique d'abord par un manque d'intérêt selon les autorités consulaires elles-mêmes, mais aussi par le faible nombre de bureaux de vote, qui a donc été doublé cette année : 4 dans la capitale, qui compte plus de la moitié des électeurs, et 12 bureaux, en province.

Les électeurs qui ont la nationalité malgache peuvent aller voter avec un passeport ou carte d'identité française même périmée. Cela s'applique à tout le monde.

Il y a un million de Français, cette année, qui voteront, à l'étranger.

 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.