Republier
Gabon Médias

L'OCI veut lancer une chaîne satellitaire pour lutter contre l'islamophobie

Le président gabonais Ali Bongo lors de la conférence des ministres de la Communication de l'OCI, le 19 avril 2012.
© AFP PHOTO / XAVIER BOURGOIS

Au Gabon, 57 ministres de la Communication des pays membres de l’Organisation de la conférence islamique (OCI) ont décidé, vendredi 20 avril, de créer une télévision satellitaire islamique. L'objectif : mieux faire connaître le rôle de l'OCI et lutter contre l'islamophobie. 

L’idée est encore vague mais l’engagement de l'Organisation de la conférence islamique (OCI) est ferme : créer une télévision satellitaire est une nécessité. A Libreville au Gabon, les 57 pays membres de l’OCI ont décidé, vendredi 20 avril, de convoquer dans les prochains jours une réunion à Jeddah en Arabie saoudite.

Cette réunion permettra de décider quel pays accueillera la future télévision, quelles en seront les sources de financement et de définir le calendrier de lancement ainsi que les équipes qui y travailleront.

En attendant de régler ces détails, la politique éditoriale est toute trouvée : sortir le monde islamique de la dictature des médias occidentaux et proposer une riposte. « On fait face à une islamophobie généralisée, explique Mehal Nacer, ministre algérien de la Communication. Il faut bien que les pays musulmans puissent mettre en place un dispositif pour pouvoir riposter à toutes ces attaques contre l’islam et les musulmans ».

Issa Tchirouma Bakary, son homologue camerounais, salue cette initiative : « C'est par l’information qu’on veut diaboliser l’islam. Il faudrait que par l’information, en utilisant les mêmes armes, on donne l’information vraie, l’information juste, l’information de l’amour ».

A Libreville, l’OCI a regretté la confusion savamment entretenue entre l’islam et le terrorisme. « L’islam est une religion de paix », a martelé Ekmeleddin Ihsanoglun, le secrétaire général de l’OCI.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.