Mali : Ansar Dine libère l'otage suisse à Tombouctou


©

Béatrice Stockly, l'otage suisse enlevée le 15 avril à Tombouctou, a été remise par le mouvement islamiste Ansar Dine à un officier burkinabè et à des diplomates suisses venus la chercher à Tombouctou. Elle a été évacuée à bord d'un hélicoptère. Six otages français restent détenus au Mali.

La seule condition que nous avons posée est qu'elle ne revienne plus chez nous. Elle profite de la pauvreté et de l'ignorance de nos enfants...
Sanda Ould Boumama, porte-parole du mouvement islamiste Ansar Dine
10-10-2013 - Par Cyril Bensimon

En tout début d'après-midi ce mardi, à Tombouctou, un hélicoptère transportant Béatrice Stockly s'est envolé pour le Burkina Faso. A bord de l'appareil, la Suissesse tout juste relâchée par Ansar Dine, un général burkinabè qui la semaine dernière s'était rendu à Tessalit pour récupérer une otage italienne, mais aussi, selon le groupe islamiste dirigé par Iyad Ag Ghali, deux diplomates suisses.

Si le mystère plane toujours sur le versement d'une rançon, cette libération n'est pas en soit une surprise. Lundi, le porte-parole d'Ansar Dine avait annoncé que son mouvement était prêt à relâcher Béatrice Stockly et qu'il n'attendait qu'une chose : que ses compatriotes viennent la chercher.

D'autres libérations vont elles suivre ? C'est probable. Le Mouvement Unicité et Jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao), qui a revendiqué le rapt de 7 diplomates algériens le 5 avril à Gao, a fait savoir lundi à l'AFP qu'il était prêt à remettre ses otages à Ansar Dine. Plusieurs sources dans le nord du Mali confirment que le groupe rebelle d'Iyad Ag Ghali et le Mujao sont en discussion pour permettre ces libérations.

En revanche, pour les 12 Européens et notamment les 6 Français retenus par Aqmi, il n'y a pour l'heure aucun signe de libération. Selon un notable touareg joint à Kidal, pour l'instant Ansar Dine ne travaille pas à la remise en liberté des personnes kidnappées avant le début du conflit dans le nord.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.