Republier
Tchad

Tchad : le député Gali Ngoté Gata voit sa condamnation annulée en appel

Le député Gali Ngoté Gata avait été interpellé et placé en garde à vue à Sarh, au sud du Tchad, le dimanche 4 mars 2012.
© RFI

La cour d'appel de Moundou a annulé la procédure visant le député d'opposition Gali Ngothé Gatta, condamné en première instance à un an de prison pour corruption et complicité de braconnage. La défense, l'opposition politique au Tchad et plusieurs organisations internationales dont le Parti socialiste français ont dénoncé depuis le début un procès politique, estimant que le braconnage de phacochère était un prétexte.

Il est libre, du moins pour l'instant. Gali Ngothé Galla a vu sa condamnation à un an de prison pour corruption et complicité de braconnage annulée par la cour d'Appel de Moundou. Si le ministère public tchadien envisage de se pourvoir en cassation, cette démarche n'est pas suspensive, le député recouvre donc la liberté. 

Son avocat Alaïssem Djaibé salue cette décision :

C'est une victoire pour l'indépendance de la justice tchadienne.

Alaïssem Djaibé
24-04-2012 - Par Nicolas Champeaux
Avocat de Gali Ngothé Gatta

Gali Ngoté Gata a été condamné en mars. Mais son cas a vite soulevé la controverse. Le 17 avril, un des magistrats de la cour a démissionné estimant que l’on cherche à donner une orientation politique à l’affaire.

Les évêques tchadiens ont par la suite également pris position en évoquant des « dérives » de la justice du pays qui ne serait pas indépendante : « Nous sommes en effet vivement préoccupés par les pressions qui s’exercent sur ceux qui ont pour mission de dire le droit. Aussi exhortons-nous les uns et les autres pour promouvoir la justice et préserver la paix dans notre pays », avait déclaré peu avant la déicsion de la cour d'appel Monseigneur Mathias Ngartéri, archevêque de Ndjamena.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.