RDC: Kinshasa accuse les rebelles du M23 de collusion avec les FDLR


©

Le gouvernement de Kinshasa accuse les soldats mutins du Mouvement du 23 mars, le M23, issu de l'ancienne rébellion tutsi-congolaise du CNDP, de collusion avec les FDLR, les Forces démocratiques de libération du Rwanda. Selon les autorités, il existe des preuves de collusion entre les déserteurs de l'armée et les rebelles hutus rwandais, actifs dans l'est du pays. Le M23 est officiellement dirigé par le colonel Sultani Makenga, ex-n°.3 du groupe rebelle CNDP. Mais pour Kinshasa, c'est bien Bosco Ntaganda, l'ex-n°1 du CNDP, qui est aux commandes.

Aux yeux du porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mendé, le M23 n'existe pas en tant que tel, et il se refuse donc à reconnaître officiellement ce mouvement rebelle.

Pour nous le M23 n'existe pas, ils font une sorte de tour de passe-passe communicationnel (...) mais c'est Ntaganda qui conduit tout
Lambert Mendé
10-10-2013 - Par Carine Frenk

De son côté, le major Anicet Kahindo Sikulindambi, l'un des responsables du M23,  estime que ce sont au contraire les autorités qui sont alliées aux rebelles des FDLR.

Le M23 n'est pas un mouvement du général Bosco Ntaganda (...) nous ne sommes pas avec lui
Major Anicet Kahindo Sikulindambi
10-10-2013 - Par Carine Frenk