RDC: reprise des combats dans le Nord-Kivu entre l’armée et les rebelles du M23

Des soldats de la FARDC en pleine traque d'une position des rebelles du M23 au Nord-Kivu, le 24 mai 2012.
© AFP /PHIL MOORE

Des affrontements ont repris vendredi 25 mai dans la province du Nord-Kivu dans l’est de la RDC, entre l’armée nationale (FARDC, Forces armées de la RDC) et les soldats mutins du M23. Des affrontements qui se déroulent dans la zone montagneuse près des frontières de l’Ouganda et du Rwanda. Chacun des deux camps estime avoir la maîtrise de la situation.  

Les affrontements se concentrent sur une chaîne de collines de la région du Rutshuru, proche des frontières de l’Ouganda et du Rwanda. Les soldats mutins du M23 ayant fait leur place forte de la localité de Runyonyi. Il est difficile de faire la part des choses entre la réalité et la propagande. L’armée régulière estime avoir coincé les rebelles sur leurs collines, en les attaquant à l’arme lourde. Le M23 affirme, lui, qu’il garde solidement ses positions sans difficultés, face à 7 000 hommes.

Cela fait dix jours que cette situation perdure. Des renforts des FARDC sont arrivés dans les lieux depuis le week-end dernier. Pour les civils, c’est le « sauve qui peut ».  Quarante-sept mille personnes ont fui à l’intérieur du Congo, neuf mille au Rwanda, dix mille en Ouganda selon les comptages de l’ONU.

Ce nouveau théâtre d’affrontements laisse le champ libre aux milices hutues rwandaises FDLR. La Société civile du Nord-Kiwu a dénoncé vendredi des prises d’otages et un braquage de voitures par des FDLR ces derniers jours dans ce même territoire de Rutshuru.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.