Mali : le MNLA rejette la fusion avec les islamistes d'Ansar Dine


©

C'est une information RFI : la fusion entre les rebelles touaregs du MNLA et les islamistes d'Ansar Dine n'est plus d'actualité. Dans un communiqué du bureau politique et du bureau exécutif, le MNLA rejette catégoriquement l'accord signé le 26 mai avec Ansar Dine à Gao. Le texte élaboré par les deux mouvements faisait mention d'un Etat islamiste de l'Azawad indépendant régi par la loi islamique. Le MNLA dénonce ce texte jugé trop radical, contraire à ses valeurs.

Depuis dimanche de nombreuses voix se sont élevées à Gao, Tombouctou, mais aussi dans les diasporas tamacheks pour dénoncer un accord jugé inacceptable. Selon des cadres du MNLA (Mouvement national de libération de l'Azawad) présents à Gao, ce texte est incompatible avec les valeurs du mouvement : il y est question d'Etat islamique entièrement fondé sur le Coran, et sur la sunna.

Hamma Ag Mahmoud, membre du bureau politique du MNLA, s'en explique :

Aujourd’hui, nous mettons fin totalement à cet accord. Ansar Dine veut absolument appliquer la charia, et nous nous sommes un mouvement laïque. Il n’a jamais été question de mouvement intégriste (...) Cette rupture peut coûter cher au MNLA. Mais nous sommes les seuls à pouvoir combattre les islamistes dans cette région. Nous savons le faire.
Hamma Ag Mahmoud
11-10-2013 - Par Christine Muratet

Au MNLA, on se défend d'avoir cru à cet accord « en se rapprochant d'Ansar Dine ,on voulait éviter à des jeunes de chez nous d'aller se perdre chez Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb islamique), mais finalement», reconnaît ce cadre de Gao « nous avons été floués ».

Certains accusent l'intransigeance d'Ansar Dine sur la question de la charia mais accusent aussi des responsables du MNLA qui ont joué depuis le début, un double jeu vis-à-vis du groupe de Iyad Ag Ghali : ce rejet unilatéral va faire tomber les masques et clarifier les positions mais le MNLA joue gros.

Parmi les dirigeants, on ne cache pas l'inquiétude de voir partir des combattants vers Ansar Dine, plus riche et plus fort. Mais, on se dit prêt à prendre ce risque pour démontrer à la communauté internationale que le MNLA peut être un partenaire crédible pour lutter contre les terroristes d'Aqmi.