Au Sénégal, le gouvernement se lance dans la traque aux biens mal acquis

Le président sénégalais Macky Sall a fait réactiver la Cour de répression de l’enrichissement illicite.
© REUTERS/Joe Penney

Au Sénégal, depuis une semaine, les auditions de personnalités politiques soupçonnées de s’être enrichies de manière illicite se succèdent. En parallèle, le président Macky Sall a fait réactiver la Cour de répression de l’enrichissement illicite, signe que le gouvernement fait de la transparence une priorité.

Plusieurs personnalités proches d'Abdoulaye Wade devraient être auditionnées cette semaine...

Le gouvernement sénégalais lance la traque des biens mal acquis
03-06-2012 - Par Bineta Diagne

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.