En Afrique du Sud, des mariages polygames très encadrés

Le président sud-africain Jacob Zuma lors de son mariage avec sa quatrième épouse, Bongi Ngema, le 20 avril 2012
© AFP PHOTO / SOUTH AFRICA GOVERNMENT / Elmond Jiyane

Les mariages polygames sont fréquents en Afrique du Sud, comme le montre l'exemple de son président Jacob Zuma. Ils sont encadrés par une loi de 1998 qui confère aux épouses les mêmes droits que leur mari, au nom de l'égalité. Des droits que la Cour suprême d’appel vient de reconnaître et de protéger.

Il y a des milliers de mariages polygames en Afrique du Sud, parmi les zulus, les vendas, les musulmans. Le plus célèbre des polygames est sans doute le président Jacob Zuma. Marié six fois, il a quatre épouses.

Ce sont des unions coutumières, mais très encadrées par une loi de 1998. Ces mariages doivent notamment être enregistrés dans les trois mois, et un contrat de mariage doit être approuvé par un tribunal. L’épouse s’y voit reconnaître les mêmes droits que son mari, au nom de l’égalité. Et si l’homme a déjà d’autres épouses, elles ont, elles aussi, leur mot à dire. Il s’agit de vérifier que l’arrivée de la nouvelle femme ne porte pas atteinte à leurs intérêts financiers.

Que se passe-t-il alors si un mariage n’est pas enregistré ? C’est là-dessus qu’a dû se pencher la Cour suprême d’appel. A la mort de son mari, une femme a voulu faire annuler l’union de son époux avec une autre femme, parce qu’il n’y avait pas eu de contrat. La justice a refusé l’annulation, parce que selon la loi, c’est à l’homme de faire enregistrer le mariage. Pour les magistrats, il aurait été injuste que la seconde épouse pâtisse des manquements du mari.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.