Mauritanie : le commissaire aux droits de l'homme Lemine Ould Dadde condamné à trois ans de prison


©

Le verdict est tombé dans le procès de Mohamed Lemine Ould Dadde. L'ex-commissaire maurtianien aux droits de l'homme, arrêté en septembre 2010, est accusé de détournement de fonds publics lors de l'exercice de ses fonctions de 2008 à 2010, pour un montant 271 millions d'ouguyas, soit environ 750 000 euros. Il a été condamné dimanche 10 juin à trois ans de prison. Il devra en outre rembourser la somme de 76 millions d'ouguiyas (équivalent à 190 000 euros) et il écope d'une amende de 300 000 ouguiyas. La défense de Mohamed Lemine Ould Dadde avait dénoncé un procès politique et s'apprête à faire appel de cette décision.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.