Le pouvoir congolais plaide pour la venue de François Hollande au sommet de la Francophonie


©

Le président français François Hollande n'a toujours pas confirmé sa venue au sommet de la Francophonie en octobre 2012 à Kinshasa. L'opposition congolaise et un certain nombre d'organisations de défense des droits de l'homme plaident pour un boycott. C'est dans ce contexte qu'Antoine Boyamba, conseiller du président Joseph Kabila et membre de la majorité présidentielle, est venu à Paris pour défendre l'organisation à Kinshasa de ce sommet.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.