Paul Kagame : «le Rwanda n'est pas la cause des problèmes du Congo»

Paul Kagame n'a pas mâché ses mots à Kigali.
© Reuters

Paul Kagame a tenu à clarifier sa position vis-à-vis de la RDC lors d'une conférence de presse à Kigali. Alors que la ministre des Affaires étrangères achevait au même moment deux jours de discussions qualifiées de « franches et enrichissantes » avec les autorités congolaises pour une coopération entre les deux pays, le président rwandais a tenu des propos très fermes.

Avec colère ou ironie, Paul Kagame l'a répété sur tous les tons : « le Rwanda n'est pas la cause des problèmes du Congo ». « Ils existaient avant que je naisse », a lancé le président rwandais, avant d’ajouter : « les problèmes congolais doivent être gérés par les Congolais ». Manifestement exaspéré par les accusations indirectes de Kinshasa et de la mission de l'ONU en RDC, le chef de l'Etat a plusieurs fois réfuté tout soutien aux mutins de l'est de la RDC.

Attaque en règle

« Je ne suis pas responsable des Congolais rwandophones qui y vivent », a-t-il expliqué. Le président rwandais s'en est également pris à la Monusco (Mission de l’ONU pour la stabilisation en RD Congo), qualifiée d' « onéreuse et inutile », ainsi qu'à la « soi-disante communauté internationale », accusée d'hypocrisie. Avant l'élection présidentielle en RDC, elle voulait « se débarrasser du président congolais Joseph Kabila », a-t-il accusé.

Ensuite, cette « communauté internationale a demandé le consentement du Rwanda pour arrêter Bosco Ntaganda », a poursuivi Paul Kagame, en faisant référence au général congolais recherché par la CPI. « Si vous voulez l'arrêtez, faites-le ! Allez le chercher ! Je n'ai rien à voir avec lui ! », a-t-il insisté. « Le problème du Rwanda, ce sont les FDLR [Forces démocratiques de libération du Rwanda, ndlr] qui vivent dans l'est de la RDC », a-t-il pris le soin de rappeler. « Si vous ne voulez pas de nous pour faire partie de la solution, a-t-il conclu, alors oubliez-nous ! ».