Mali : violents affrontements entre le MNLA et les islamistes à Gao

Le MNLA, entré dans Gao début avril, a été bouté hors de son QG, ce mercredi 27 juin.
©

Situation chaotique à Gao dans le nord du Mali après des échauffourées hier. Le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA) et les islamistes, s'affrontent depuis ce mercredi matin dans de violents combats. Dans l'après-midi, le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (Mujao) a pris le contrôle du gouvernorat, la place forte des rebelles touaregs.

Tirs à l’arme lourde, rafales d’armes automatiques, les hostilités entre les deux groupes ont débuté à 10 heures, heure locale, et se sont poursuivies dans la journée. Un face-à-face en plein centre-ville, au niveau de la place forte tenue par le MNLA, le gouvernorat, au niveau du commissariat central et dans les rues adjacentes, comme le raconte ce doyen qui habite le quartier.

« Vous entendez les tirs. C’est tout de suite à côté de chez moi, il y a eu quelqu’un qui est mort d’une balle perdue ». Difficile de confirmer ces informations sur d’éventuelles victimes ou de personnes blessées, tant la situation est chaotique. En revanche, le Mouvement pour l'unicité et le jihad en Afrique de l'Ouest (le Mujao, groupe islamiste lié à Ansar Dine) est parvenu, dans l'après-midi, à pénétrer au sein du QG du MNLA et à occuper la place forte de la rébellion touarègue.

Tôt ce matin, les hommes du Mujao seraient passés dans les quartiers pour demander aux habitants de rester cloîtrés chez eux : « Les gens du Mujao ont demandé aux gens de rester dans leur maison, témoigne l'un d'eux. Donc les rues sont quasiment vides. Chacun est cloîtré chez lui. Vous entendez les coups de fusil, tout de suite là. Ils tirent avec des armes, des lance-roquettes, des armes lourdes. Vraiment c’est très grave. La guerre arrive en plein centre-ville. Vous les entendez les coups de fusil non ? ».

Joint au téléphone, le leader du Mujao, Abdel Hakim, a déclaré à RFI : « Nous voulons que le MNLA quitte Gao. Nous sommes en guerre ».

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.