RDC: la disparition de Diomi Ndongala suscite des interrogations

Eugène Diomi Ndongala (G) aux côtés du leader du principal parti d'opposition Etienne Tshisekedi, en l'église Notre-Dame de Kinshasa, le 22 juin 2012.
© AFP PHOTO / JUNIOR DIDI KANNAH

Où est passé Diomi Ndongala, le président de la Démocratie chrétienne et porte-parole de l'opposition tshisekediste ? L'opposant est recherché tant par les siens que par la police. Il est poursuivi pour viol sur des mineures. Une frange de l'opposition institutionnelle, les Forces acquises au changement, a animé une conférence de presse au cours de laquelle la situation de Diomi a été évoquée. Selon elles, les méthodes utilisées contre le président de la DC ne diffèrent en rien des stratagèmes qui avaient servi, en 2010, à maquiller l'assassinat de l'activiste des droits de l'homme, Floribert Chebeya.

Il a disparu de la circulation depuis quelques jours, en cavale selon la police, enlevé par les services de sécurité, rétorquent ses proches.

En tout cas, Eugène Diomi Ndongala est au centre d’une polémique. Pour les forces acquises au changement, le président de la Démocratie chrétienne et porte-parole de la mouvance tshisekediste, est victime d’une cavale politique.

« Il dérange et il faut le museler », explique le député Martin Fayulu, pour qui les méthodes du pouvoir sont connues : « Le pouvoir en place est en train de traquer Eugène Diomi. Je suis député comme Diomi, et Diomi étant député, nous voulons une enquête parlementaire. Le monsieur qui prétend être le père des filles – et ces filles-là – qui sont-elles réellement ? Chebeya, on a trouvé un condom et des cheveux dans sa voiture. Diomi (…), on dit qu’on a trouvé des capotes chez lui ».

« Il n’y a pas de montage », a réagi le colonel Kadiama. Le commandant de la police territoriale de la Lukunga a déclaré s’en remettre à la police scientifique, pour des analyses qui devront être effectuées sur des prélèvements faits sur les préservatifs trouvés sur les lieux.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.