L'Algérie célèbre cinquante années d'indépendance


©

Les célébrations officielles du 50e anniversaire de l'indépendance de l'Algérie, prévues sur une année, ont commencé mercredi 4 juillet 2012 dans la soirée. Le coup d'envoi a été donné dans la station balnéaire de Sidi Fredj, à l'ouest d'Alger, lieu historique du débarquement des Français en 1830. Les festivités ont débuté notamment avec un spectacle géant inspiré de l'histoire du pays, donné en présence du président Abdelaziz Bouteflika, suivi de l'hymne algérien et de spectaculaires feux d'artifice et concerts à travers le pays.

Des chants patriotiques, des chorégraphies d’Abdelhalim Caracalla et des discours historiques. Voilà comment l’Algérie a donné mercredi soir le coup d’envoi des célébrations officielles du cinquantenaire de son indépendance. Un spectacle musical était organisé dans la banlieue d’Alger, en présence du président Abdelaziz Bouteflika.

Devant un amphithéâtre rempli d’ambassadeurs étrangers, de personnalités de l’armée et d’hommes politiques, les danseurs ont présenté les grandes étapes de l’histoire de l’Algérie. Du combat des moudjahidines contre la France, à la décennie noire, en passant par les présidents Ahmed Ben Bella, Houari Boumédiène et Mohamed Boudiaf, sans oublier l’arrivée au pouvoir de l'actuel chef de l'Etat, Abdelaziz Bouteflika.

Le spectacle d'une heure, a été réalisé par des jeunes Algériens. Lakhdar Bentourki, un des responsables, confirme que la préparation a été mouvementée : « Cela a été compliqué, c'est sûr. Surtout le travail avec un nombre important de jeunes qui chantent pour la première fois, avec des chorégraphes professionnels, avec un maestro comme Caracalla. Mais je trouve que les jeunes ont trouvé leur place dans l'ensemble du spectacle. »

A la fin de la soirée, un grand feu d’artifice a illuminé la baie de Sidi Fredj, dans la banlieue d’Alger. Concerts, spectacles, les festivités officielles vont durer plusieurs jours. Mais du côté de la société civile, plusieurs associations ont prévu de manifester ce jeudi, pour rappeler au pouvoir que, pour elles, le bilan de ces cinquante années d’indépendance, n’est pas satisfaisant.

L'histoire algérienne, de la présence française à l'émancipation

Le 5 juillet 1962, le drapeau algérien flotte sur l'ancienne préfecture d'Alger, devenue le siège de l'exécutif algérien. La ville est en liesse, les Algérois chantent et dansent dans les rues. L'indépendance est proclamée officiellement.

Quatre jours plus tôt, le 1er juillet, la population s'était prononcée à 99% pour l'indépendance au cours d'un référendum d'autodétermination, venu clore la période de quatre mois après la signature des accords d'Evian. C'est la fin officielle d'une guerre de huit ans, la guerre d'Algérie. Un conflit meurtrier qui a entraîné entre 300 000 et 600 000 morts, selon les sources. Les historiens et les responsables politiques n'ont jamais pu s'entendre sur un chiffre consensuel concernant ce conflit, véritable traumatisme qui a bouleversé le destin de l'Aglérie et précipité la chute de la IVe République française. L'Algérie recouvre enfin sa liberté après 132 ans de colonisation.

La présence française avait débuté en 1830 avec un débarquement sur les côtes des Barbaresques, et la plage de Sidi Fredj. 37 000 soldats répartis dans 675 bâtiments venus à la conquête de l'ancienne possession ottomane. Le 5 juillet 1830, Alger est prise. Un siècle et 32 années plus tard la ville est libre et le pays s'émancipe de la tutelle française. Le 29 septembre, Ahmed Ben Bella prend la tête du gouvernement. Il deviendra le premier président de l'Algérie un an plus tard.

On a mis fin à une dictature, on en a mis une autre à la place
Ce qu'en pensent les jeunes Algériens de France
11-10-2013 - Par RFI

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.