Republier
Justice RDC

RDC : reprise du procès des accusés de l’assassinat de Floribert Chebeya

Floribert Chebeya parlant à Radio Okapi.
© AFP

En RDC, c'est aujourd'hui à Kinshasa que reprend le procès en appel des huit policiers accusés de l'assassinat en juin 2010 de Floribert Chebeya. Ajourné le 19 juin dernier après une journée d'audience, ce nouveau procès redémarre dans un contexte particulier. La semaine dernière le réalisateur Thierry Michel, auteur du film « L'affaire Chebeya: crime d'état? » a révélé un témoignage très compromettant pour John Numbi, l'ex-chef de la police. Dans celui ci, Paul Mwilambwe, un policier qui avait été jugé par contumace et qui est aujourd'hui en fuite, assure que John Numbi a donné l'ordre d'assassiner le directeur de la voix des sans voix. Il affirme également connaître le lieu où a été enterré Fidèle Bazana, le chauffeur de Floribert Chebeya, et qui est jusque là officiellement porté disparu.

Nous attendons de la Haute Cour militaire que John Numbi soit appelé en instance comme prévenu...

Jean-Marie Kabenguela
17-07-2012 - Par Cyril Bensimon

Deux absences planeront sur la Haute cour militaire. Celle de John Numbi tout d'abord. Le ministère public, autrement dit le procureur militaire, devrait en effet rendre aujourd'hui sa décision sur la demande des parties civiles d'entendre l'ex-patron de la police non plus comme témoin mais comme prévenu. Pour les avocats et les proches de Floribert Chebeya et de Fidèle Bazana, à ce jour seuls des lampistes ont été condamnés en première instance et tout l'enjeu de ce procès devant la Haute cour militaire est de placer John Numbi dans le box des accusés.

L'autre absent qui sera dans tous les esprits est Paul Mwilambwé. Ses révélations diffusées la semaine passée par le journaliste Thierry Michel sont accablantes pour son ancien patron. Ce policier accuse John Numbi d'avoir été le donneur d'ordre de ce double assassinat. Il se montre également très précis sur les circonstances des meurtres, leur mobile et assure enfin connaître le lieu où est enterré Fidèle Bazana.

Même s'ils n'excluent pas une manipulation, les avocats des parties civiles considèrent que les propos de Paul Mwilambwe sont des indices sérieux, précis et concordants. Ils entendent d'ailleurs demander à la justice militaire de sécuriser le site où serait enterré le chauffeur de Floribert Chebeya et d'envoyer une commission rogatoire pour interroger le policier en fuite.
 

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.