Arthème Séléagodji Ahoomey-Zunu, nouveau Premier ministre togolais


©

On connaît le nom du nouveau Premier ministre togolais. Il s'agit de Arthème Séléagodji Ahoomey-Zunu, 54ans. Le président Faure Gnassingbé l'a nommé ce jeudi 19 juillet et lui a confié une feuille de route en quatre points : approfondir le dialogue politique, faire respecter les règles de bonne gouvernance, promouvoir une société internationale pacifique et développer l'économie de proximité. La tâche n'est pas si facile. L'opposition est dans la rue depuis plus d'un mois pour réclamer un cadre électoral consensuel avant les prochaines élections locales et législatives.

Arthème Séléagodji Ahoomey-Zunu n’est pas un inconnu dans la galaxie politique togolaise. Militant des droits de l’homme dans les années 1990, il est membre de l’Union togolaise pour la démocratie, devenue Convergence patriotique panafricaine (CPP), aux côtés de Edem Kodjo.

Diplômé d’études supérieures en droit public et management du territoire, Arthème Séléagodji Ahoomey-Zunu a gravi les échelons sous l’ancien Premier ministre, Edem Kodio, qui fait de lui son ministre de l’Administration territoriale entre 2006 et 2007.

En janvier 2008, Faure Gnassingbé l’appelle à la présidence, pour être secrétaire général, poste qu’il cumule à partir de mars 2011 avec celui du ministre du Commerce et de la Promotion du secteur privé.

Débatteur, il fait beaucoup de missions pour la présidence. Il conduit notamment la délégation togolaise à l’examen périodique universel des droits de l’homme à Genève. Puis, plus récemment, aux négociations de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

La mission de ce nouveau Premier ministre très politique est une feuille de route en quatre points. Mais il devra, très rapidement après la formation de son gouvernement, ramener l’opposition au dialogue pour préparer les élections législatives, qui devront avoir lieu à la fin de l’année. Une chose qui n’est pas jouée d’avance.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.