La Chine double le montant de ses prêts à l’Afrique

Le 12e Forum de coopération Chine-Afrique se tient depuis le 19 juillet à Pékin.
© REUTERS/Jason Lee

La Chine a annoncé jeudi 19 juillet un doublement de ses crédits à l'Afrique, ce qui les porte à 20 milliards de dollars, pour les trois années à venir. L'annonce a été faite par le président chinois Hu Jintao en présence de son homologue sud-africain Jacob Zuma, du président du Bénin et de l'Union africaine Boni Yayi ainsi que du secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, à l'ouverture de la cinquième conférence ministérielle du Forum de coopération Chine-Afrique (Focac). Cette année, le rendez-vous se tient dans la capitale chinoise, 50 pays y sont représentés. Par ailleurs, Alassane Ouattara a rencontré son hôte et homologue, le président chinois Hu Jintao. Le chef de l'Etat ivoirien lui a soumis un portefeuille de requêtes et de projet.

Avec notre correspondant à Pékin, Stéphane Lagarde

Le Forum de coopération sino-africain souffle ses douze bougies dans la capitale chinoise et le président Hu Jintao est arrivé avec des paillettes dans son allocution ce matin.

L'exportation de cacao sur la Chine pourrait bénéficier d'exonération de droit de douane

Alassane Ouattara
20-07-2012 - Par Stéphane Lagarde

20 milliards de crédits à l'Afrique sur trois ans, c'est le double de ce que l'Afrique recevait jusque-là. Un geste attendu et une enveloppe qui reflète la montée en puissance des engagements chinois en Afrique. Ces chiffres en disent plus long qu’un discours. Depuis trois ans, la Chine est le premier partenaire commercial de l’Afrique avec un nouveau record atteint l’an dernier pour un volume d’échange de 166 milliards de dollars. La Chine a contribué à former 40 000 africains. 2 000 entreprises chinoises étaient installées sur le continent fin 2011 et 29 Instituts Confucius sont aujourd’hui présents dans une vingtaine de pays. Voilà le bilan.

Pour l’avenir, le chef de l’Etat chinois s’est engagé à envoyer 1500 personnels médicaux sur le continent et à attribuer des bourses à 18 000 étudiants. Ce partenariat est l’un des meilleurs exemples de réussites de la coopération sud-sud, s’est félicité pour sa part le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon.

Reste maintenant à élargir cette coopération en mettant l’accent sur le développement du secteur agricole, sur l’emploi des jeunes notamment et les transferts de technologies.

Attention tout de même a prévenu Jacob Zuma, à ne pas retomber dans les anciens schémas avec une Afrique vue comme un simple marché de consommateurs et pourvoyeuse de matière première.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.