Le Tchad est prêt à s'impliquer pour la résolution de la crise malienne


©

Alors que le discours du président malien par intérim Dioncounda Traoré est attendu dans la soirée de ce dimanche 29 juillet, un discours dans lequel il doit préciser l'avenir de son Premier ministre Cheick Modibo Diarra, le président du Tchad Idriss Deby Itno a fait part de la « disponibilité » de son pays « pour concourir à une solution de la crise au nord Mali ».

Le président du Mali par intérim, Dioncounda Traoré, doit s'exprimer ce dimanche soir 29 juillet pour annoncer s'il compte ou non maintenir l'actuel Premier ministre de transition, Cheick Modibo Diarra, dans ses fonctions. Cette décision pèsera sur les suites de la crise malienne, notamment dans les tensions avec les islamistes qui occupent la partie nord du pays. 

En attente de la décision du président malien, son homologue tchadien Idriss Déby Itno s'est dit prêt, samedi lors du passage à Njamena du ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius,  à impliquer son pays dans une résolution concertée de la crise territoriale. Mais il reste prudent, soulignant qu'une implication militaire, à laquelle il est favorable, exigerait des conditions. 
 

La question du Mali risque d’être une bombe dans tout le Sahel
Idriss Déby Itno
11-10-2013 - Par Jean-Karim Fall