Nigeria : un leader religieux musulman échappe à un attentat-suicide


©

Au Nigeria, une bombe a explosé, ce vendredi 3 août, dans le nord-est du pays. Une attaque-suicide qui a blessé plusieurs personnes et causé la mort du kamikaze. Cette attaque visait un dignitaire religieux musulman de Potiskum, qui s'en est sorti sain et sauf.

L'attentat-suicide s'est produit à la mi-journée, juste après la prière du vendredi, sur le parvis de la grande mosquée de Potiskum dans l'Etat de Yobe.

Au moment où les fidèles sortaient du bâtiment, un homme s'est approché de l'émir de Fika, Muhammadu Idrissa, la plus haute autorité musulmane de la zone. Selon des témoins, l'inconnu aurait tenté de serrer le religieux dans ses bras. Mais des proches l'en ont empêché en le repoussant. Dans la bousculade, l'homme aurait alors actionné la ceinture d'explosifs qu'il portait sous sa djellaba. Il a été tué sur le coup.

L'attentat n'a pas été revendiqué, mais les soupçons se portent sur la secte islamiste Boko Haram. Depuis quelques mois, le mouvement fondamentaliste critique les dignitaires musulmans qu’il considère comme trop proches du pouvoir central.

Il y a trois semaines, un kamikaze avait d'ailleurs déjà tenté d'assassiner un leader religieux, cette fois dans l'Etat frontalier de Borno. Umar Garbai el-Kanemi, le shehu (leader religieux régional) de la zone avait été visé, également après la prière du vendredi. Sauf que le kamikaze, là encore, avait manqué sa cible.

Republier ce contenu

Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.